Niveau Niveau débutant

Le modèle de conception ARIA Disclosure

Articleaccessibilité

Publié par le , mis à jour le (4913 lectures)

aria accessbilité disclosure

Bonjour à toutes et à tous ! 🙂

Chez Alsacréations (.com et .fr 😉), l'année 2022 sera résolument placée sous le signe de l'accessibilité et cela commence par le premier épisode de notre nouvelle série dédiée aux modèles de conception (Design Patterns chez la Reine Elisabeth) ARIA.

Pour démarrer en douceur avec quelque chose d'abordable et de facile à mettre en place, nous allons découvrir dans un premier temps le modèle de conception Disclosure.

Définition

Impossible de commencer cette série sans préciser ce que sont ces fameux modèles de conception !

En clair, il s'agit de l'ensemble des règles et principes qui régissent la création de composants accessibles dont le but est de garantir leur utilisabilité par le plus grand nombre.

Cela couvre un large panel de fonctionnalités allant de la fenêtre modale à une arborescence de dossiers, en passant par nos vieilles <table> ou encore un simple bouton (qui, on le verra, n'est pas toujours aussi simple que l'on peut le penser).

Le concept du jour: Disclosure

Comme indiqué plus haut, le modèle que nous allons évoquer aujourd'hui se nomme Disclosure.

Sous ce nom un peu obscur au premier abord se cache quelque chose de plutôt commun puisqu'il s'agit d'un bouton permettant d'afficher ou de cacher un contenu défini.

Rien de bien sorcier n'est-ce pas ?

Pourtant, les utilisateurs de technologies d'assistance peuvent passer à côté d'informations importantes ou même de fonctionnalités entières, selon ce que vous décidez de cacher derrière ces boutons.

Comment ça s'utilise ?

Rassurez-vous, c'est de loin le modèle de conception le plus abordable et qui demandera le moins d'adaptations du code existant.

Pour cela, nous utiliserons seulement 2 attributs ARIA:

Le rôle du premier est d'indiquer, via une valeur booléenne (true ou false) l'état dans lequel se trouve l'élément qui est contrôlé par le bouton. Le second permet de relier ce dernier à l'élément qu'il contrôle via un attribut id HTML.

Si aria-controls est indiqué comme optionnel dans la documentation, il est tout de même fortement recommandé.

Voici un exemple de mise en place:

<button type="button" aria-controls="expandable" aria-expanded="false">
  Montrer le contenu
</button>

<div id="expandable">
  Contenu caché !
</div>

Et voilà, c'est tout pour la partie HTML ! Un id sur le contenu que vous souhaitez contrôler et 2 attributs sur votre bouton et le modèle est prêt !

Bon, ce n'est pas tout à fait vrai.
Il reste quelques lignes de Javascript à ajouter pour rendre le tout dynamique (gestion du clic, bascule true/false de l'attribut aria-expanded et changement du texte du bouton pour refléter l'état du contenu.).

Voici une démo plus complète qui vous permettra de voir le tout en action.

Mais à quoi ça peut servir dans la vraie vie ?

On peut légitimement se demander quels peuvent être les cas d'utilisation de Disclosure. En vérité, vous l'avez très certainement déjà rencontré sans y attacher beaucoup d'importance.

Pourtant, qui n'a jamais vu une FAQ déroulante ou un menu qui fait apparaitre ses enfants au clic (et pas qu'au survol hein, on parle d'accessibilité ici 😉) ?

À ces exemples, même si plus souvent gérés uniquement avec du Javascript et sans le petit zeste d'accessibilité qui ferait la différence, on peut rajouter l'ajout d'une description détaillée pour des images, tableaux ou autres contenus touffus qui pourraient être synthétisés dans un texte court ou que sais-je encore ?

Conclusion

À sujet plus simple, article plus court.

Les prochains articles de la série rentreront plus directement dans le sujet et devraient tous être présentés selon la même structure pour faciliter la lecture.

Si vous découvrez le concept de modèle de conception ARIA, nous espérons que vous avez appris quelque chose d'utile et que vous vous en servirez dans vos projets futurs.

Cependant, n'oubliez pas que si vous n'êtes pas sûrs de vous ou de ce que vous faites No ARIA is better than Bad ARIA !

Commentaires

@Nico3333fr : Est-ce que c'est le moment d'avouer que j'oublie toujours l'existence de details/summary ? Peut-être :D

Ça fait partie de ces balises que je ne vois que trop rarement pour m'en souvenir...

Merci pour le complément sur aria-controls. C'est vrai que ça fait sens, même si la documentation est plutôt évasive à ce sujet.

Commenter

Vous devez être inscrit et identifié pour utiliser cette fonction.

Connectez-vous (déjà inscrit)

Oubli de mot de passe ? Pas de panique, on va le retrouver

Pas encore inscrit ? C'est très simple et gratuit.