Culture : L'art du Comme-même

Actualité par (Intégrateur du Dimanche, Strasbourg)
Créé le , mis à jour le (37511 lectures)

Un message Texto-SMS reçu sur le portable de ma femme ce matin m'a une fois de plus rappelé à la dure réalité de la langue française et à l'art du "comme même".

texto reçu

L'art du "comme-même" se généralise et se vulgarise. Au début ça peut énerver (moi en tout cas). Mais finalement en y réfléchissant à deux fois, a-t-on vraiment le droit de juger cette adoption et surtout... y peut-on quelque chose ?

Je suis moi-même loin d'être irréprochable en français, qui est une langue difficile à maîtriser même quand on fait des efforts (alors imaginez ceux qui n'en font pas !).

Quoi qu'il en soit, certaines aberrations ont parfois du mal à passer :

Tout ça est-il dû à des approximations, à du "langage parlé" ? Aux irréductibles Textos-SMS ? Ou encore aux SkyBlogs-LiveMessenger-MSN ?

Le "comme-même", le "hors" et le "quand pensez-vous" ont ceci de commun qu'ils ne sont pas des abréviations des expressions originelles, comme on le rencontre souvent avec la dure loi de la SMSisation (néologisme personnel).

Dans dix ans, peut-être que toutes ces versions seront officialisées (qu'en pense la Commission générale de terminologie et de néologie ? ;)). La question que je me pose est celle-ci : l'évolution d'une langue est-elle forcément conditionnée par une "appropriation" d'erreurs et de fautes de langage qui deviennent communément admises ? Si oui, a-t-on le droit de s'inquiéter pour nos générations futures ?

Je pose cette question en toute innocence et toute sincérité, je suis inculte en la matière... juste assez énervé par des fautes grossières et répétitives dans notre quotidien. Peut-être suis-je simplement déjà "has-been".

Commentaires

JMF a dit le

Je dois être has been parce que je n'avais encore jamais entendu cette faute. :)

Raphael a dit le

"Je dois être has been parce que je n'avais encore jamais entendu cette faute."

> Chastes sont tes oreilles :)

Mais tu trouveras une bonne 10aine d'exemplaires dans le lien que j'ai placé vers les discussions du forum Alsacréations :
forum.alsacreations.com/s...

nautré125 a dit le

Ca fait assez peur comme fautes, déja le language SMS est dérangeant mais la on par dans l'absurde le plus total.

Emmanuel a dit le

Avec GoogleFight, j'obtiens :

3 150 000 pour "quand même" et
403 000 pour "comme même".

Il faut mettre les locutions entre guillemets sinon on obtient n'importe quoi.

Raphael a dit le

"Il faut mettre les locutions entre guillemets sinon on obtient n'importe quoi."

> Merci, au moins une chose rassurante dans ce bas monde :)

mat a dit le

Je n'en avais jamais entendu parler avant, et, euh, comment dire, au boulot, on est plutôt spécialistes du langage SMS :-)

Lanza a dit le

Comment, tu n'est pas au courant ?
C'est du français 1.1 transitionnel (servi en tant que text/sms, en l'occurence).

Enfin, comme même !

Clot a dit le

Dans la même lignée, on a le "combien même" à la place de "quand bien même" :)
Moi aussi ça m'agace, ces erreurs...

Quant au "quand pensez-vous", il suffit de répondre "hier" ou "le matin au réveil" pour que les gens ne commettent plus la faute :)

thierry a dit le

L'expression "quand même" ne comporte pas de trait d'union. :)

+ C'est pas bien de lire les messages adressés à sa femme. :)

QuentinC a dit le

Tiens, jamais vu cette faute, et pourtant c'est pas faute de ne pas arpenter le forum.

Quand pensez-vous ? Eh bien, le matin, l'après-midi, le soir, la nuit... l'homme pense toute la journée sans jamais cesser ... je pense donc je suis qu'il disaient.

Quant au résultat du googlefight (j'ai bien mis un t hein, pas un d), ça fait quand même peur : plus de 10%... je trouve ça énorme.

Le pire, c'est encore ce que tu dis : c'est même pas de la SMS raccourci kikoulol à mort attitude... "comme-même" prend un caractère de plus que "quand même".

Cygnus a dit le

Comme un certain nombre de personnes, le "comme même" n'a jamais atteint mes chastes et pures oreilles ... ;o)

Cependant, faisant relativement attention à mon utilisation de la langue Française, je te remercie de m'avoir permis d'utiliser à bon escient et dans la bonne orthographe de l'expression "Au temps pour moi" que j'écorchais -sans le savoir- à chaque utilisation.

Sylvain a dit le

Là où c'est grave, c'est qu'un ami a réussi à marquer "comme ème" dans une copie, sans s'en rendre compte évidemment...
Même dans les SMS je n'arrive pas à parler SMS...

TheRec a dit le

Bonjour,

J'avoue ne jamais avoir rencontré cette faute de français auparavant et j'ai un peu de peine à imaginer comment "quand même" et "comme même" peuvent être confondus. Rien qu'à la prononciation le son produit par "...me mê..." ne correspond pas du tout à "...and mê...". Peut-être que mon jugement est biaisé par ma nationalité suisse (dans mon canton on n'a l'habitude de prendre le temps de prononcer les mots, comme quoi cela na pas que des désavantage d'être "plus lents"), mais il ne me semble pas que ce soit vraiment lié.

Il faut quand même (tiens!) se forcer à manger la moitié de ces mots pour y voir plus qu'une vague similitude phonétique : /kã/ et /kɔm/ .
Je penche donc pour une déformation due au langage parlé, vu le peu de caractères "économisés" dans le cadre de la rédaction d'un SMS ("Textos-SMS", une nouvelle marque ? Déjà que l'infâme "Texto" est une marque déposée ;)).

Florent V. a dit le

En ce qui concerne l'évolution de la langue : tout ce qui se transforme à un moment donné en usage participe à l'évolution de la langue. Cela passe par les néologismes (mots nouveaux), les emprunts à d'autres langues (« kiffer »), les déformations de prononciation ou de syntaxe, la nouvelle popularité d'expressions anciennes ou à la désuétude progressives d'expressions jusqu'ici courantes, les changements de sens d'un mot ou d'une expression donnée, la « sélection naturelle » entre deux termes ou expressions concurrents, etc. Un peu tout ce qui bouge, quoi.

Pour l'instant, « comme même » (concurrent de « quand même ») est une faute. Il lui faudra encore bien des parts de marché, à l'oral comme à l'écrit, pour prétendre au titre de concurrent sérieux. Et il n'est pas dit qu'il y arrive un jour.

hellgy a dit le

Comme dirait chantal goya, "il vaut mieux être has-been que has-never-been" :D

Thanh a dit le

Je connaissais, et comme mat, j'ai(euh pk au passé) vu pire!

Damien Moreau a dit le

dyslexique avancé, je me demande, AlsacréationS : donneur de leçon en CSS/XHTML, ou donneur de leçon tout court?

Victor BRITO a dit le

Dans le contexte du SMS qu'a reçu la femme de Raphaël, "quand même" peut être remplacé par "tout de même", auquel cas le problème ne se pose plus. ;)

Quant aux aberrations, on peut ajouter "quand à" pour "quant à", "réaliser" au sens de "se rendre compte" (la plupart des sportifs en raffole :( ), sans oublier le "Votre attention, s'il vous plaît" des annonces sonores de la RATP et de la SNCF (de quoi plébisciter le si militaire "Achtung! achtung!" des annonces allemandes).

Et je ne vais pas me hasarder à parler du manque d'observation de la concordance des temps: pour cela, il aurait fallu que tu ne te contentasses pas d'un modeste billet, Raphaël. ;)

nico a dit le

le problème avec "comme même" à mon avis, c'est surtout que ça ne veut pas dire la même chose que "quand même". Après tout, si ça avait le même sens, pourquoi pas, je ne suis pas contre l'évolution de notre langue qui est vivante, rappelons le.

Raphael a dit le

@Cygnus : en fait, je m'étais déjà aussi renseigné pour le "au temps pour moi", et en fait les deux versions son acceptées dans la langue française.

Florent V. a dit le

nico > et quel est le sens de « quand même » ? Connaitre le sens de « quand » et celui de « même » suffit-il à déduire le sens de « quand même », ou bien ne s'agirait-il pas d'une expression toute faite, un peu arbitraire.

La langue est très souvent arbitraire. Si la majorité des locuteurs décide que « comme même » veut dire la même chose que « quand même », l'affaire sera dans le sac. L'étymologie des expressions (ou plus précisément des locutions) n'a qu'un poids relatif. :)

Felipe a dit le

Une insulte écrite qui m'a fait hurler de rire sur un autre forum: "Je vous pisse à l'arrêt!"

Correctement écrite, cette insulte est co^H^Hquand même bien plus forte (et amusante) non?

Paulo a dit le

moi je dis "Keumême"

Ivan a dit le

Y'a pas pire que le : "Sa va ?" vu régulierement sur IRC ou autres messageries instantanées.

Upsilon a dit le

Raphaël, par souci de véracité, ne devrais-tu pas remplacer ton résultat de Google Fight par ceux d'Emmanuel ? (blog.alsacreations.com/20...

Ta recherche sur Google Fight ne correpond qu'à une banale recherche de deux mots n'importe où dans une page ! Les guillemets sont importants (et sont une astuce bien pratique !!!).

Cela dit, je crois que je suis comme toi : les fautes de ce genre m'énervent au plus haut point ^^

Continuons le combat :p

Raphael a dit le

@Upsilon > tu as raison, en fait je vais supprimer complètement googleFight du billet puisqu'il ne sert pas l'argumentaire.

Winny a dit le

Salut Raphael,

Ravi de ton intérêt pour la langue...

Suite à notre précédente discussion, je voudrais clarifier un fait. La "fameuse" et parfois "fumeuse" Commission générale de terminologie et de néologie est essentiellement chargée de la politique linguistique concernant les vocabulaires de spécialité. Certes des termes spécialisés peuvent se retrouver dans le vocabulaire courant (c'est le cas de "blogue" ;-)), mais cette commission recommande, propose ou adapte des formes linguistiques utilisées dans des domaines de spécialité (informatique, chimie, ...). Le but premier de cette commission est (ou devrait être) de favoriser l'intégration en français de formes productives (c'est à dire des mots permettant par exemple la création de dérivés : "blogue" > "bloguer" > "blogueur") maintenant ainsi le dynamisme lexical du français dans des domaines techniques. Donc, globalement, le thème de ton billet n'est pas du ressort de la Commission générale de terminologie et de néologie, mais plutôt du ministre de l'éducation...

Quant à la confusion entre "comme même" et "quand même", j'avancerais, comme certains le suggèrent dans les commentaires, une hypothèse phonétique. À l'oral, en français de France, la voyelle nasale contenue dans l'expression "quand même" [A~] (ou "an") a parfois tendance à être dénasalisée (partiellement ou totalement) au profit d'une voyelle orale proche de [O] (comme dans le mot "botte"). Cette évolution récente expliquerait pourquoi "quand même" est parfois produit [kOmEm] (ou "komèm").

Parallèlement, lors de la prononciation de l'expression "comme même" , la consonne nasale [m] n'est sans doute pas géminée (ce terme renvoie au redoublement d'une consonne à l'oral : le mot "grammaire" pouvant par exemple être prononcé [gRam.mER] ou [gRa.mER]), les formes "quand même" et "comme même" ont donc une grande chance d'être prononcées de façon similaire.

À la faveur de cette proximité phonétique, d'une mauvaise maitrise du code écrit (merci la méthode globale !) et des affres du "jargon SMS", les attestions de la forme écrite "comme même" se diffusent lentement dans le code écrit en lieu et place de "quand même", jusqu'à quand ?

Une dernière chose : ton billet pourrait donner des idées à des linguistes s'intéressant aux évolutions récentes de la langue écrite, le forum de discussion devenant alors une fabuleuse base de données...

hellgy a dit le

Raphael > c'est pas comme si je te l'avais pas déjà dit avant pour le coup du google fight ;)

pickupjojo a dit le

J'y ai eu droit assez souvent. C'est plutôt amusant de voir comment une mauvaise prononciation peut ensuite déformer le langage écrit.

Et Raphaël, pour ta question existentielle, je pense surtout que c'est un peu comme les francisations de l'Académie Française (e.i. "courriel" ou "émoticônes") qui font évoluer une langue... et pas toujours comme on l'entend.

Julien a dit le

@Felipe :
> Une insulte écrite qui m'a fait hurler de rire sur un autre forum: "Je vous pisse à l'arrêt!"

Je trouve cette version très drole, en fait. Essayez d'imaginer comment la personne imaginait le sens de son insulte. :-)

hellgy a dit le

Julien > en meme temps ca doit pas être super facile de pisser en courant, nan?

QuentinC a dit le

Faut avouer que je ne comprends pas le sens de l'insulte mentionnée par Felipe, même orthographiée "je vous pisse à la raie" (la bonne orthographe est autre encore ?)

Elgi > J'ai failli tomber de ma chaise à éclater de rire en lisant ton commentaire. Faudrait essayer, et le mettre sur youtube après.

[quote]Dans le contexte du SMS qu'a reçu la femme de Raphaël, "quand même" peut être remplacé par "tout de même", auquel cas le problème ne se pose plus. [/quote]
Sauf que "tout de même" est quand même beaucoup plus long que "quand même", quand bien même il n'y a que deux caractères de plus.

Oryo a dit le

Le language sms et via les messageries instantanées sont dangeureuses pour l'orthographe.
En voulant écrire plus vite, on commet exprès des fautes ou des abréviations.
Au fur et à mesure, on oublie si ce que l'on écrit est juste ou pas. J'en ai été moi-même atteint un jour lol mais ca va mieux, je me soigne :-)

claude a dit le

« Comme même » existait déjà dans un autre sens mais était peut-être incorrect en français :


« Comme même je n'en ai jamais vu »

claude a dit le

L'anti-spam me demande :

<quote>quelle est la couleur des cheveux de Paris Hilton</quote>

Je sais même pas qui c'est !