Interview des gens du web : Pierre Sauvé

Actualitéalsacréations

Publié par le (5230 lectures)

interview seo

Pour cette nouvelle interview des gens du web, nous souhaitions aborder un sujet qui change un peu et qui pourtant concerne tous les projets web (ou presque ?) : le référencement.

Derrière cet acronyme de Search Engine Optimization (Optimisation du Référencement Naturel) se cache tout un monde obscur. Pour faire la lumière sur ce sujet et nous sauver de toute la confusion qui règne dans le domaine, nous avons fait appel à Pierre Sauvé.

(Alsacréations) Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Pierre, 29 printemps et je suis depuis 3 ans consultant SEO Senior chez Digimood, une agence SEO / SEA / SMA présente sur Marseille, Montpellier (où je suis), Paris et dans les Alpes. J’ai une formation un peu hybride de développeur puis en marketing qui m’a amenée à découvrir le SEO en agence généraliste avant d’en faire une passion et un métier dans une agence spécialisée.

Pierre Sauvé, dans son milieu naturel
Pierre Sauvé, dans son milieu naturel

(Alsacréations) Tu es actuellement Consultant en SEO : qu’est-ce qui te passionne dans ton métier ?

Plusieurs choses mais pour tenter de raccourcir, je dirais les deux points suivants.

D’abord l’aspect “défis” du SEO qui est très motivant. On est face à un algorithme qui bouge beaucoup et face à des concurrents qui rivalisent d’ingéniosité pour passer devant nous, ça impose un certain rythme mais aussi une rigueur que j’aime bien.

Deuxième chose c’est le côté pluridisciplinaire, en faisant du SEO on touche à plein de choses : l’aspect technique bien sûr mais aussi l’aspect humain, l’UX, le rédactionnel, etc. Souvent un.e consultant.e va avoir des spécialités et dans une agence on est du coup ultra complémentaire les uns les autres.

Les prestations en SEO sont multiples et variées

(Alsacréations) Par quoi as-tu été amené à te spécialiser dans ce domaine ?

Presque par hasard, j’étais en agence web avant et je touchais un peu à tout : SEO, SEA, Facebook Ads, Community Management, etc. C’est intéressant pendant un temps mais j’avais envie d’être vraiment spécialisé dans un domaine et de laisser tomber les autres.

J’ai eu l’opportunité de rencontrer quelqu’un de chez Digimood, on a discuté et j’ai dit GO pour faire du SEO. Et voilà ça s’est fait comme ça !

Finalement c’est assez naturel, j’ai un background plus technique donc le SEO reste le levier qui fait le plus appel à mes compétences.

Digimood, agence SEO, SEA et Social Ads
Digimood, agence SEO, SEA et Social Ads

(Alsacréations) Y-a-t-il des fausses croyances en SEO sur lesquelles tu aimerais sensibiliser notre lectorat ?

Il y en a tellement, c’est d’ailleurs l’un des gros soucis de notre domaine, ce côté “science inexacte” qui permet à pas mal de fake news de circuler. Mais d’expérience voici celles contre lesquelles je bataille le plus :

  • “l’attribut nofollow empêchera Google d’explorer la page cible du lien” : C’est faux, cet attribut sert à donner une indication à Google sur le fait que vous ne souhaitez pas donner à la page cible de poids. Cela n’empêchera pas Google d’explorer cette URL. Les guidelines officielles sont pourtant très claires sur ce point.
  • “il faut au moins X mots pour avoir un contenu qui se positionne” : le SEO est tout sauf une science exacte, on peut sortir des milliers d’exemples de page avec 150 mots qui se positionnent très bien sur des mots-clés pertinents et inversement des milliers de pages de 2000 mots qui sont inefficaces. L'important c’est le contexte !
  • “en faisant du Google Ads j’améliore mon SEO” : là-dessus aucun commentaire particulier mis à part dire que c’est un mythe et bien heureusement !
  • “mettre un lien vers un site d’autorité externe apportera un meilleur signal SEO à ma page” : c’est mon préféré je pense ! On voit souvent des webmasters qui mettent un lien vers Wikipédia ou vers des sites gouvernementaux prétextant que cela aide au ranking. C’est faux, ça n’a jamais été démontré par des tests solides et ça n’a jamais été confirmé par Google. Il y a une utilité connue cependant : permettre de sourcer des informations (dans la santé notamment) ou permettre à ses lecteurs.trices d’aller plus loin dans leur lecture après votre site.

Il y en à plein d’autres, comme la balise meta keywords, mais ils sont beaucoup plus souvent cités je pense.

(Alsacréations) Selon toi, comment réussir à suivre les actualités et évolutions dans le domaine du SEO ? (Est-ce que ça change si souvent que ça ?)

C’est paradoxal, ça bouge tout le temps et pourtant on dit très souvent “comme au bon vieux temps”. En fait l’algorithme Google c’est comme un vieux bâtiment auquel on ajoute des nouveautés chaque année. Les fondations ne changent pas beaucoup, mais au bout de 10 nouveautés, le bâtiment change beaucoup aux yeux des gens.

Je pense qu’il n’y a pas de recette miracle pour suivre les actualités SEO, il faut échanger avec des professionnels du domaine et tester sans cesse les pistes. On a en France une communauté SEO qui est quand même assez active notamment sur Twitter, c’est un bon début. Personnellement je me promène pas mal sur les articles des communautés américaine et allemande, aussi sur reddit ou sur des blogs spécialisés.

Google communique quand même pas mal sur les évolutions de l’algorithme (parfois très tardivement), donc il est important de rester à l’écoute, tout en sachant qu’ils ne disent pas tout non plus…

(Alsacréations) Quels outils préconises-tu pour faire l’audit d’un site et monter une stratégie SEO efficace, basée sur de vraies données ?

Pour auditer un site, un bon référenceur n’aura pas besoin d’autres outils qu’un navigateur et Google. À mon avis, il faut toujours éviter de trop se reposer sur des outils au risque d’en devenir esclave. Sinon, l'outil qui reste le plus fiable, après nos méninges, est la Search Console car c’est le principal outil sur lequel de la vraie data issue de Google ressort.

Bien sûr il existe une tonne d’outils externes qu’on utilise pour nous faciliter les choses notamment dans le cadre des analyses concurrentielles et des stratégies de mots-clés. Le grand classique est Semrush car il a l’avantage d’avoir une base de données solide mais personnellement, j’utilise plus souvent l’excellent SEOBserver qui, en plus d’être français, est un condensé de data vraiment pensé pour les référenceurs.

(Alsacréations) Quelles sont tes extensions de navigateur préférées ?

On en a trop mais les indispensables sont, je pense, les suivants :

  • Web Developer : plugin multifonction qui permet notamment de facilement désactiver JS/CSS d’une page, de lister les liens, d’afficher le plan des , etc.

  • SEO pro extension : qui est aussi multifonction et qui est surtout pratique pour voir rapidement la <title> et l’URL canonique d’une URL.

  • Robots Exclusion Checker : comme son nom l’indique, elle permet de visuellement voir rapidement le statut d’indexabilité de l’URL courante.

  • Redirect Path : pour tout simplement suivre le(s) redirection(s) d’une URL afin de limiter les longues chaînes de 301.

  • SERP Counter : pour avoir la position des URLs directement depuis les pages de résultats de Google.

  • Hreflang tag Checker : comme son nom l’indique aussi, pour vérifier l’implémentation aller/retour de la balise hreflang pour des sites multilingue.

  • ModHeader : un peu plus rare mais très pratique, il permet de modifier facilement l’entête HTTP pour notamment tester votre page avec un UserAgent différent.

  • Ryte structured data helper : qui permet de voir directement depuis la page courante la structure des données structurées.

(Alsacréations) Si tu devais former un•e débutant•e en SEO, sur quels thèmes insisterais-tu particulièrement ?

Sans aucun doute l’importance de la notion d’intention de recherche. Pour moi ça a été le point qui m’a permis de vraiment passer une étape en SEO.

Il faut comprendre que Google a toujours comme objectif de remonter la page qu’il va juger la plus pertinente selon le contexte de l’utilisateur.trice (et cela avec des tonnes de facteurs bien sûr).

Si vous comprenez ce que votre cible attend lorsqu’elle tape une requête sur Google et que vous prenez le soin nécessaire pour répondre correctement à cette requête avec une URL adéquate, vous aurez fait une grosse part du travail !

L'objectif est d'aider l'internaute à trouver le contenu le plus qualitatif pour répondre à sa recherche.

(Alsacréations) Dans une autre vie, quel métier aurais-tu aimé exercer ?

J’ai voulu être pilote pendant très longtemps mais je suis myope comme une taupe… Du coup je dirais sans doute avocat ou journaliste pour défendre et informer les gens face à toutes les injustices qu’on peut croiser dans le monde d’aujourd’hui.

(Alsacréations) Question Bonus : peux-tu nous raconter une anecdote amusante à ton sujet ? (pro ou non)

J’en ai une qui n’est pas “amusante” mais qui m’a beaucoup fait grandir sur le pro comme le perso. Il y a peu, j’avais été contacté par quelqu’un que je connaissais d’une expérience pro passée pour travailler sur un projet “de rêve” : grosses ambitions, gros budget, cadre technique ultra poussé, deadlines correctes, etc…

Tout était parfait sauf une chose : la thématique qui était à l’opposé de mes valeurs personnelles sous tous les angles.

De mon côté j’étais persuadé de ne pas vouloir travailler dessus, mais je n’ai jamais osé en parler à mes supérieurs et ça m’a rongé pendant un moment jusqu’au jour où j’ai un peu sauté le pas pour ouvrir le sujet avec mon responsable.

Finalement, la majorité de mes collègues, y compris décideurs, était du même avis et on n’a pas donné suite. C’est un point qui m’a appris l’importance du dialogue et le fait de toujours essayer de travailler en accord avec ses valeurs personnelles.

Vraiment, on ne voit pas de meilleure conclusion, merci Pierre pour tout ce retour d'expérience et tes enseignements !

Commenter

Vous devez être inscrit et identifié pour utiliser cette fonction.

Connectez-vous (déjà inscrit)

Oubli de mot de passe ? Pas de panique, on va le retrouver

Pas encore inscrit ? C'est très simple et gratuit.