Interview des gens du web : Rémi Parmentier

Actualitéalsacréations

Publié par le (2059 lectures)

css html mail email integration questions réponses entrevue questionnaire

Dans le but d'étoffer nos propositions de contenus originaux et de ne pas être les seuls à donner notre avis via nos articles, Alsacréations a décidé de donner la parole à des professionnel·le·s du Web au travers de courtes interviews permettant de découvrir des profils aussi différents qu'intéressants. L'idée derrière cette initiative est de parler d'actualité, découvrir de nouveaux horizons, mais également de donner de la visibilité à certaines pratiques, parfois trop peu mises en avant.

Qu'on le connaisse sous son nom de ville ou son pseudo, il a été difficile de passer à côté de la sortie de son dernier outil : Can I email tant il a fait grand bruit dans la communauté web mondiale. Nous vous proposons donc de discuter intégration de mail (mais pas que) avec son créateur aux multiples facettes : Rémi Parmentier, alias HTeuMeuLeu.

(Alsacréations) Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Rémi Parmentier, j'ai 34 ans et je suis intégrateur depuis 2006. En ligne, je suis surtout connu sous le pseudonyme de HTeuMeuLeu. Et aussi pour régulièrement partager mon amour pour l'intégration d'e-mails.

(Alsacréations) Peux-tu nous parler de Caniemail ? D’où est venue l’idée ? Quel est l’historique ? Quelle a été la réponse des utilisateurs face à cet outil ?

Caniemail est un site proposant des tableaux de compatibilité de propriétés HTML et CSS dans les clients mail. L'idée est clairement venue de caniuse.com qui, en l'espace de quelques années, est devenu une référence incontournable dans le développement Web.

Historiquement, c'est le développeur Mark Robbins qui a révélé en 2015 lors d'une conférence que sa boîte travaillait sur le projet sous le nom de caniemail.com. Deux ans après, je me suis rendu compte que le nom de domaine avait été abandonné. Mon premier réflexe a été de le racheter pour éviter qu'il ne tombe entre de mauvaises mains. J'ai proposé à Mark de reprendre le domaine pour qu'il puisse continuer le projet, mais ça n'a jamais abouti. J'ai conservé le domaine, sans trop savoir quoi en faire. Et c'est en 2019 où je me suis posé un ultimatum : si caniemail ne sort pas dans l'année, alors c'est que le projet n'était pas voué à exister. En mars, j'ai ouvert un dépôt sur GitHub où j'y ai noté quelques idées et envies pour le site. En septembre, j'ai annoncé officiellement l'ouverture du site.

La réponse a été globalement très positive et le site a été partagé un peu partout à sa sortie. En fait, le site a tellement dépassé les frontières habituelles du développement Web que les premiers jours, de nombreuses personnes se plaignaient de l'inutilité du site. En lisant des commentaires, j'ai compris que plein de gens cherchaient des noms de célébrités (comme Barack Obama ou le Pape), pensant que le site leur donnerait une adresse e-mail de contact. En rajoutant un placeholder précisant "HTML, CSS" et un message de recherche infructueuse plus explicite, ces recherches sont rapidement tombées à zéro.

La page d'accueil de Can I email

La page d'accueil de Can I email

(Alsacréations) Pourquoi t’es-tu spécialisé dans l’intégration de mail ?

J'ai fait toute ma carrière en agence, et l'intégration d'e-mails fait partie du boulot récurrent. Quand j'ai commencé à travailler dans le Web, on faisait encore des sites en tableaux (et donc les e-mails aussi). C'est à partir de 2007 où les choses ont changé. D'un côté, on a Apple qui a sorti l'iPhone et bouleversé le Web et les emails en les rendant mobiles. Et de l'autre, on a Microsoft qui a adopté Word comme moteur de rendu pour Outlook sur Windows, figeant pour toujours l'intégration d'e-mails à des tableaux. Et je crois qu'en fait c'est ce grand écart que j'aime bien. Comment arriver à faire des choses propres et modernes en profitant de toutes les possibilités offertes par un client mail comme Apple Mail tout en supportant à côté un dinosaure comme Outlook 2019 ?

J'aime aussi vraiment le côté « explorateur » du métier. Pour comprendre le fonctionnement de certains clients mails et arriver à trouver des solutions, j'ai parfois l'impression d'être le premier être vivant à explorer ces contrées.

(Alsacréations) Dans une autre vie, quel métier tu aurais aimé exercer ?

Moine copiste ou scribe, pour le côté « intégrateur du moyen-âge ». Mais je ne sais pas si c'est une bonne situation, ça.

(Alsacréations) Quelles sont les spécificités des clients mails qui t’ont le plus étonné ou désespéré ?

L'an dernier, je me suis rendu compte d'un comportement particulier de l'application Mail d'Orange sur Android. J'ai toujours pensé que cette application ne supportait pas les balises <style>. Mais en testant certains e-mails, je voyais bien que parfois oui, parfois non. En fait, l'application ne supporte pas les règles CSS précédées par une tabulation. Donc si on indente son code avec des tabulations, c'est ignoré. Mais si on utilise des espaces, tout va bien.

Plus généralement, je désespère de voir des clients mails sortir des nouvelles fonctionnalités semblant n'avoir jamais été testées sur des vraies newsletters. Par exemple, depuis quelques mois, Gmail teste un mode sombre qui altère le rendu des e-mails sur mobile. Sauf que leur algorithme est complètement foireux et donne des textes en gris sur gris la plupart du temps. Alors qu'à côté, il y a une vraie communauté d'intégrateurs et d'intégratrices spécialisé(e)s dans les e-mails (sous le mot-dièse #emailgeeks sur Twitter ou sur Slack) qui ne demande qu'à aider et à améliorer les choses. Mais les clients mails continuent d'opérer comme des boîtes noires, sans jamais chercher à contacter le monde extérieur.

(Alsacréations) Que penses-tu de l’intégration de microdonnées schema.org dans les mails ?

C'est cool. Gmail fait ça depuis 2013 et Microsoft a suivi le pas un peu plus récemment avec les Adaptive Cards. Mais encore une fois, ils n'ont pas été capables de s'entendre et de s'accorder sur un format standard, et on se retrouve avec différentes syntaxes pour faire la même chose. Ah tiens, je crois qu'on peut rajouter ça aussi à la liste des choses qui me désespèrent.

(Alsacréations) Qu’attends-tu/qu’espères-tu de l’avenir dans le monde des clients mail ?

J'espère plus d'ouverture de la part des clients mails pour enfin s'intéresser à l'élaboration d'un standard commun. Mais en bon pessimiste, je ne m'attends à pas grand chose.

(Alsacréations) Penses-tu que les webmails vont totalement remplacer les clients mail “lourds” tels que Thunderbird ou Outlook ?

Je pense surtout qu'il y a une vraie différence entre mobile et desktop. Sur desktop, les webmails prennent clairement le dessus. Même Microsoft est en train de pousser Outlook.com en tant que Progressive Web App. Mais à l'inverse, sur mobile, les webmails sont quasiment tous délaissés par leurs constructeurs au profit d'applications natives. (Le webmail mobile de Gmail par exemple est une véritable antiquité.)

Le compte Twitter de HTeuMeuLeu

Le compte Twitter de HTeuMeuLeu

(Alsacréations) Quelle serait ta destination de rêve pour des vacances ? Bonus : sais-tu où partent les geeks en vacances ?

J'ai une préférence pour les destinations citadines. (J'habite à la campagne, donc si je pars en vacances à la campagne, je ne suis pas trop dépaysé.) Et les geeks partent aux Maldives ou dans les îles Java, bien entendu. (NDLR : La réponse attendue était "aux C-shell", mais, dans notre grande bonté, nous acceptons également celles-ci.)

Sources :
https://twitter.com/HTeuMeuLeu
https://www.caniemail.com/

Commentaires

C'est une mine d'information à lui tout seul, et quelle bonne idée de la partager. J'ai souvent lu ses articles/tweets, vu certaines de ses conférences… À croire qu'il aime se casser le tête mais pour le bien de tout le monde !

@HTEUMEULEU, as-tu déjà été en relation avec ces développeurs d'application e-mail (en consultance, pour un avis, des idées, des issues que tu as relevé…) ? → C'est surtout pour savoir si c'est personnes sont prêtes à faire évoluer les choses…

Commenter

Vous devez être inscrit et identifié pour utiliser cette fonction.

Connectez-vous (déjà inscrit)

Oubli de mot de passe ? Pas de panique, on va le retrouver

Pas encore inscrit ? C'est très simple et gratuit.