Enquête de WebAIM sur les lecteurs d'écrans

Actualité par (Intégrateur du Dimanche, Strasbourg)
Créé le (9018 lectures)
Tags : accessibilité, écran, handicap, non-voyants, jaws, webaim

Le site anglophone WebAIM (Web Accessibility in Mind) vient de publier il y a quelques jours les résultats de son enquête menée depuis décembre 2008 auprès d'un peu plus de 1000 utilisateurs de lecteurs d'écran.

Le but de cette enquête est de cerner le matériel et les outils employés (système d'exploitation, navigateur, personnalisation du lecteur d'écran, ...), mais aussi de cibler les différents comportements utilisateurs face aux technologies utilisées sur le Web : images, popups, frames, flash, liens, acrobat PDF, etc.

Les résultats sont très intéressants, mais à placer dans un contexte où l'échantillon de 1000 personnes interrogées n'est pas forcément représentatif de l'ensemble des utilisateurs de lecteurs d'écran.

Nous avions entamé une discussion sur le forum afin de recueillir les avis en interne.

Web Aim

Voici quelques chiffres importants à en retenir :

  • La plupart des usagers de lecteurs d'écran sont non-voyants (80%), mais... pas uniquement (autres déficiences, problèmes moteurs, handicap cognitif, surdité),
  • Près de 70% estiment leur niveau de compétence à "intermédiaire" ou "avancé" en ce qui concerne leur outil de lecture,
  • Le lecteur Jaws est utilisé par 74% des sondés. A la deuxième place se situe Windows Eyes (23%), puis NVDA et VoiceOver,
  • Plus de la moitié des usagers utilisent leur lecture d'écran sur un ordinateur portable, et 12% sur un téléphone mobile,
  • Internet Explorer constitue, à une très large majorité, le navigateur le plus utilisé (33% rien que pour IE6). On peut remarquer cependant que beaucoup d'usagers cumulent plusieurs navigateurs,
  • Les liens d'évitement sont une béquille employée par plus de 70 à 80% des sondés,
  • 30 à 40% des usagers utilisent les Access-keys (raccourcis claviers),
  • Plus de 90% des utilisateurs de lecteur d'écran choisissent de naviguer grâce aux titres de sections (<h1>, <h2>, <h3>,...) s'ils sont disponibles et correctement balisés,
  • Les fenêtres popup gênent environ la moitié des utilisateurs interrogés,
  • La majorité des usagers ne savent pas exactement ce que peuvent leur apporter les diverses technologies estampillées "Web 2.0" et le Web dynamique,
  • 31% des utilisateurs ignorent complètement les images, contre 60% qui souhaitent une description retranscrite par le lecteur d'écran,
  • De nombreux usagers (plus de 70%) éprouvent des difficultés à saisir les contenus véhiculés par Flash,
  • Les frames divisent les utilisateurs : une majorité n'est pas gênée par cette technologie, mais près de 30% ressentent des difficultés,
  • À l'instar des frames, les documents PDF partagent les usagers en deux catégories à peu près de même ratio.
  • L'étude ne mentionne pas les tableaux (imbriqués) de mise en page.
Statistiques concernant les textes alternatifs

Source : http://http://www.sawsag.co.za/2009/02/01/lessons-learned-from-webaim-screen-reader-survey/

Commentaires

Florent V. a dit le

Des résultats intéressants, qui confirment entre autres que parmi les mesures les plus importantes pour l'accessibilité il y a l'utilisation des titres HN.

Da Scritch a dit le

Concernant les titres, flash, les popups (et divovers), cela ne m'étonne pas, concernant les liens d'évitement, cela devrait être évident (et pourtant je les pratique pas tout le temps, pas bien), mais je suis surpris la suggestion sur le contenu de l'attribut alt de la balise img.
Cela prouve aussi qu'il manque un bon plugin de synthèse vocal à Firefox pour le propulariser.

Florent V. a dit le

«Cela prouve aussi qu'il manque un bon plugin de synthèse vocal à Firefox pour le propulariser.»
Non. Les utilisateurs réguliers d'un lecteur d'écran (couplé à une synthèse vocale ou une plage braille) utilisent ce lecteur d'écran pour l'ensemble de leurs besoins. Ce n'est donc pas un logiciel intégré au navigateur, mais un logiciel donnant accès à diverses applications et au système d'exploitation lui-même.
Il me semble qu'historiquement IE était le seul navigateur à avoir un support décent des API d'accessibilité sous Windows, et que Firefox a mis un peu de temps à rattraper son retard (d'autres navigateurs n'ont tout simplement pas pris la peine de se pencher sur la question, comme Google Chrome par exemple…). Et/ou bien c'est lié au support des lecteurs d'écran pour tel ou tel navigateur: les anciennes versions de Jaws (encore en partie utilisées) avaient un mauvais support de Firefox, il me semble.

QuentinC a dit le

[quote]Il me semble qu'historiquement IE était le seul navigateur à avoir un support décent des API d'accessibilité sous Windows, et que Firefox a mis un peu
de temps à rattraper son retar [/quote]
Il me semble important de noter qu'en ce qui concerne jaws et firefox, le non-support n'était pas la faute de firefox mais bien celle de freedom, et c'est facile à comprendre : ils n'ont pas d'argent à gagner sur du logiciel libre, donc ils n'ont aucun intérêt à les rendre accessible. C'est pour cette raison qu'on attend toujours un support d'open office et qu'on va l'attendre encore très longtemps. Idem pour les logiciels basés sur QT ou GTK...
Historiquement, le premier lecteur d'écran à avoir un support correct était ... NVDA.
Maintenant, jaws fonctionne presque aussi bien avec IE que firefox. Presque... c'est pour ça que je ne suis pas encore définitivement passé à firefox pour ma navigation quotidienne. De plus je ne suis pas convaincu de l'avantage des onglets par rapport aux fenêtres individuelles.

Changaco a dit le

"De plus je ne suis pas convaincu de l'avantage des onglets par rapport aux fenêtres individuelles."
C'est pour soulager la barre des taches. Pour ma part je sépare mes onglets en plusieurs fenêtres, une pour les forums et news, une pour Alsacreations et une pour ArchLinux. Ensuite quand je veux faire d'autres choses j'ouvre d'autres fenêtres et comme je suis sous Linux je les met sur d'autres bureaux virtuels pour bien séparer tout ce que je fais parce que j'ai tendance à lancer plusieurs choses en même temps.