Cliquez ici !

Actualité par (Intégrateur du Dimanche, Strasbourg)
Créé le , mis à jour le (34427 lectures)
Tags : web

Intrigué, étonné, vaguement amusé, voire totalement dérouté mais jamais très bien renseigné sur la destination d'un lien : tel est le lot quotidien de nombre d'internautes qui surfent sur la Toile à la recherche d'informations.

Les Cliquez ici ! se battent avec les Pour en savoir plus... afin de voler la vedette par tous les moyens aux Suivez ce lien.
Ces intitulés ne vous parlent pas ? C'est bien normal... À moi non plus !

Et si nous essayions de les remplacer par des liens suffisamment explicites pour être compréhensibles au premier coup d'œil ?

C'est ce que nous propose Florent Verschelde (Florent V. sur le forum) dans un petit article qui passe en revue les erreurs les plus répandues dans la dénomination des liens hypertexte. De l'intitulé abscons à la formulation sibylline en passant par le lien brut, Florent nous invite à nous pencher sur la rédaction de nos liens afin de les rendre plus clairs.

Commentaires

sharky a dit le

Oui mais je parie que cet article va attirer pas mal de monde justement parce qu'il est intitulé "Cliquez ici" ! Tout dépend de l'utilité du lien ...
La majorité des internautes sont intrigués par le "cliquez ici" et s'aventure pour savoir ce qui se cache derrière :)

Oncle Tom a dit le

Les "cliquez-ici" ont a à mon avis été "inventés" pour inciter les gens au clic. Problème : ils comprennent (ou pas) ce sur quoi ils tombent qu'après avoir cliqué sur le lien, pas avant.
J'ai remarqué que les liens explicites (exemple : "mes photos de vacances à la plage") étaient davantage cliqués que des liens bateaux (exemple : [pour voir mes photos, clic "ici", "là" et "là"]).

J'en profite pour rappeler qu'il s'agit d'une bonne pratique Opquast : fr.opquast.com/bonnes-pra...

Whisno a dit le

'La majorité des internautes sont intrigués par le "cliquez ici" et s'aventure pour savoir ce qui se cache derrière'
Pas d'accord, la majorité des internautes ont déjà assez vu de liens 'cliquez ici!' pour en remplir un livre de 1000 pages en arial 10 pt. Résultat, la majorité des internautes ne font pas plus attention à un lien 'cliquez ici!' qu'à n'importe-quel autre lien. La seule différence est que qu'il ne peut pas se faire une idée de la cible du lien sans avoir lu le contexte, ce qui peut être assez énervant à la longue.

raf a dit le

On apprend dans les cours de webmarketing que les "cliquez ici" rapportent plus de visiteurs a juste titre, ce a condition de suivre graphiquement. Il s'agit alors de bouton et non de lien texte.

Conjugaison a dit le

Le piège à clics... plus tres original tout de meme...

Florent V. a dit le

raf: le fait de marquer «cliquez ici!» n'est pas un grand problème. L'utilité marketing de la chose pourrait être discutée (pas sûr que sur un site destiné à des décideurs pro ça soit la meilleure stratégie), mais quoi qu'il en soit il est préférable de doubler le «cliquez ici!» d'une information sur la page de destination.

Sauf dans les cas très précis où on fait le pari du «mystère», une solution mixte me semble donc préférable.

Rémi a dit le

Un article intéressant qui l'aurait été encore plus si on aurait fait le rapprochement avec les bénéfices au niveau du référencement ou encore l'utilisation des balises title pour décrire les liens

Florent V. a dit le

Rémi: cet article s'adresse à des rédacteurs, pas forcément techniciens. Le title, ça concerne les intégrateurs web, webmasters, etc. Pas l'utilisateur moyen de blog, forum ou même CMS.

Pour le référencement, disons que ça peut faire débat. (Un titre pertinent vaut mieux qu'un mot vide de sens comme intitulé de lien... mais un titre non pertinent ou moins pertinent mais riche en mots-clefs peut être préférable du point de vue strict du référencement.

5047 a dit le

Perso, j'essaie le plus possible de donner des indications sur le lien et la destination. Soit en incluant le 'cliquez ici' dans une phrase où je présente brièvement la destination, soit en faisant le lien directement dans le texte.
La deuxièem solution est évidemment meilleure pour le référencemeent !

stephanejais a dit le

Heureusement que Steve Krug a sorti un excellent bouquin qui aborde le sujet et propose une approche saine: Don't make me think.

Moi, j'adore!

ISBN: 0321344758 - www.amazon.fr/dp/03213447...

sharky a dit le

Faudrait avoir les stats du site pour savoir si cet article a été particulièrement plus lu que les autres ces dernières semaines ... :)

Victor BRITO a dit le

Ça me rappelle un article que j'ai lu sur Webrankinfo (je n'ai plus le lien en tête :( ), qui rapportait ce fait anecdotique : quand on tape "cliquez ici" sur Google, le premier résultat est la page de téléchargement d'Adobe Reader. Comme quoi Adobe est une grande victime des liens en "cliquez ici".

lars a dit le

>>"Rémi: cet article s'adresse à des rédacteurs, pas forcément techniciens. Le title, ça concerne les intégrateurs web, webmasters, etc. Pas l'utilisateur moyen de blog, forum ou même CMS."

Renseigner le "title" fait partie du travail du rédacteur. Au même titre que le "alt" des images. Ce sera la prochaine chose que devra apprendre "l'utilisateur moyen" dont vous parlez après avoir lu l'article de Florent Verschelde.

Bebop a dit le

"Cliquez ici" blog.Alsa est 5eme sur google ^^

Kilroy a dit le

Ce type de liens est très courant chez certains webdesigners, presque un standard...
Ici, on appelle ça des liens "clique ici connard !".
Steve Krug en parle effectivement très bien, tout comme Jakob Nielsen...

Titi a dit le

Je pense qu'un lien qui décrit la page vers laquelle on va est bien mieux pour le lecteur (il sait où il va) en plus d'être bon pour le référencement !