Bilan des témoignages concernant le handicap

Actualité par (Intégrateur du Dimanche, Strasbourg)
Créé le , mis à jour le (13521 lectures)

Hier a eu lieu la Journée Internationale des Personnes Handicapées. La nouvelle a été assez largement diffusée dans notre environnement et dans le monde de la conception web standard, notamment grâce à Monique Brunel qui a recensé pas moins de 63 blogs porteurs de l'information.

Pour ce jour, je me suis engagé à publier l'ensemble des témoignages de personnes handicapées face au Web. Cet engagement a été diffusé sur le forum et le blog d'Alsacréations.

C'est l'heure du bilan...

  • Deux témoignages m'ont été transmis et ont été publiés sur le blog ;
  • L'un des témoignages a dû être fermé pour commentaires agressifs ;
  • Un article de presse m'a été remis, mais sans que je sache quoi en faire (pas d'autorisation de publication, ni de témoignage accompagnant l'article) ;
  • Un retour vient de m'être fait par une personne handicapée que j'avais contactée (qui n'était pas au courant de cette journée internationale), et qui s'est excusée aujourd'hui de ne pas avoir eu le temps de m'apporter un témoignage.

Voilà donc un bilan assez pauvre, c'est le moins qu'on puisse dire.

Je ne sais pas encore vraiment quelles conclusions en tirer.

Commentaires

Frederic de Villamil a dit le

Quelle conclusion en tirer ?

Que tout le monde s'en fout, y compris (ou à commencer par) ceux qui sont le plus concernés.

Peut être par ignorance, peut être par réel je m'en foutisme face à une "portion congrue" des utilisateurs (et donc un potentiel marketing trop faible).

Corollaire : le poids des blogs en tant que vecteurs d'informations n'est pas aussi important qu'on voudrait bien nous le faire croire / les causes relayées en masse par les blogs reposent elles aussi sur des considérations "marketing"(ou politiques c'est selon).

Et c'est bien triste.

Sébastien Delorme a dit le

Bonjour,

Effectivement le bilan est plutôt décevant. Je pense avoir quelques explications quant aux faibles participations, nous pourrons à la limite en reparler plus tard.

Je suis face au même problème depuis le mois de septembre. A l'époque, j'ai contacté de nombreuses (un sacré paquet oserai-je dire) associations car je cherchais à recueillir, comme pour cette initiative, des témoignages en lien direct avec l'accessibilité (numérique mais pas forcément). Mon but était d'en publier quelques uns sur le blog Tentatives Accessibles. Le nombre de réponse que j'ai obtenu peut se compter sur les doigts de la main, le nombre de témoignage lui est nul.

J'ai toutefois rencontré un informaticien intéressé par mon projet et membre d'une association de personnes malvoyantes et non-voyantes. Depuis nous travaillons tous les deux sur la création de court-métrages de sensibilisation à l'accessibilité. Et maintenant nous avons du mal à trouver des figurants...

Je me suis souvent remis en question, demandé si nos histoires d'accessibilité numérique n'étaient pas bidons au vue du faible taux d'intérêt de nombreuses personnes. Mais je reste convaincu (grâce à quelques rencontres personnelles) que ce n'est pas vrai, que nous ne devons pas nous décourager !

C'était hier la journée internationale des personnes handicapées, sans parler de l'accessibilité numérique qui n'est qu'un minuscule problème, personne n'avait l'air de réellement s'y intéresser dans les médias... Je trouve cela vraiment décevant alors qu'en France l'amélioration de la vie des personnes handicapées est senser être un des chevaux de bataille du gouvernement...

Bref, je reste sur ma fin.
Bien que je me doutais un peu du résultat que tu allais obtenir.

ralou a dit le

Personnellement, ces témoignages m'ont confirmé la nécessité
d'utiliser au maximum les différents moyens mis à disposition pour
faire en sorte que le web ne soit pas limité, amors même que la notion
d'accessibilité est inscrite dans la loi (je ne me souviens plus
quand, mais cette notion est relativement « ancienne »). Ce n'est pas un
hobby, de faire de l'accessible, mais bien un devoir.
Bilan décevant ? Continuons le combat !

ralou a dit le

Il y a un post sur ce sujet dans le forum : l'accessiblité numérique est récente (2005), mais j'avais déjà lu sur le web, bien avant celle-ci, des extraits commentés (je ne retrouve pas ceux-ci, veuillez m'en excusez) sur l'accès aux services publiques qui pouvait comprendre les services numériques (bien que non explicitement indiqués). Quoiqu'il en soit, c'est dans la loi, et certains sites web, ou partie, publics pèchent dans ce sens. (récemment, pour une demande d'extrait de casier judiciaire, et non, je ne suis pas un sérial killer).

Excellent le système anti-spam accesible ! trouvable ou ?

dominique a dit le

Bonjour,

Une conclusion, Raphael ? Si je veux vendre un produit, je ferai ma pub aux endroits fréquentés par mes éventuels futurs acheteurs.

En d'autres termes, les pages alsacreations sont à destination des développeurs Web, des créateurs de sites, pas des internautes...

Les personnes concernées directement par l'accessibilité numérique, en dehors des développeurs, savent-ils qu'il existe des communautés qui travaillent sur l'accessibilité numérique ?

Comment le sauraient-ils si les informations que nous souhaitons leur faire parvenir ne sont pas publiées sur les pages qu'ils fréquentent ou relayées par ces mêmes pages ?

Ce n'est pas en restant enfermés dans une communauté dédiée à la création de sites Internet que nous prendrons contact avec ces personnes. Si nous souhaitons dialoguer avec eux, comprendre les écueuils qu'ils rencontrent, recueillir des témoignages, il faut sortir de nos citadelles, les inviter à visiter des pages dont les contenus les intéressent, si c'est uniquement pour parler de techniques qu'ils ne comprennent pas, ça ne les fera pas venir.

C'est normal, ça n'a rien de choquant... Imaginez qu'on vous explique l'implantation d'une rampe d'accès à un bâtiment administratif, son emplacement, le degré de sa pente, la nature du revêtement utilisé, etc..., ça vous branche ?

Cette situation n'est pas nouvelle, certains sites ferment parce qu'ils n'ont pas reçu les visites et les témoignages indispensables à leur fonctionnement.

Je suis même convaincu que les sites des associations ne sont pas autant visités que prévu par le public visé. On le constate également sur des listes dédiés à l'accessibilité.

Il est là le chainon manquant, quel type de site pourrait servir d'intermédiaire, quel pourrait être la nature de son contenu pour qu'il intéresse un maximum d'invidus de tous horizons, comment fidèliser ses visiteurs et comment les amener à déposer des témoignages sur leurs difficultés à naviguer sur le Web afin que ces témoignages puissent aider les créateurs de sites ?

Je n'ai pas de réponse à ces questions, mais ce qui est sûr, c'est que ce site ne doit pas être référencé comme un espace dédié au développement Web, il doit s'adresser d'abord à des internautes.

Forte de sa nombreuse communauté, voici un sujet qui pourrait être discuté et étudié sur le forum. Qu'en pensez-vous ?

Monique a dit le

Bonjour,

Beaucoup de choses à dire mais manque de temps dans l'immédiat :-(

Juste une chose. Quand j'ai ouvert mon blog, je n'avais pas vraiment l'intention de lui donner une vocation technique (d'autres le font déjà très bien). Au fil du temps ma conviction c'est confirmée, je devais essayer de viser "les internautes", c'est à dire le public où se trouvent les utilisateurs... et peut-être aussi de futurs clients d'agences Web. Nous avons beaucoup de choses à faire passer de ce côté.

Amicalement,
Monique

jean-charles roques a dit le

Bonjour à tous,
Je reprends à mon compte une partie des arguments développés par Dominique dans son sujet.
Ici nous sommes entre nous, développeur et créateur de sites, donc confidentiel!
Certains ont déjà un niveau de conscience élevé au sujet de l'accessibilité sur le web, d'autres non.
Ne serait-ce pas à nous dans notre pratique quotidienne de promouvoir l'accessibilité.
Je viens de le faire récemment avec un client et cela n'a pas posé de problème.
Il nous faut aussi que nous aidions les futurs développeurs à cette pratique, soit individuellement soit au travers des écoles.
Mais cela pose le problème de la structure qui diffusera ce message, association, comité etc.
Car j'en suis convaincu, ce n'est qu'au travers une démarche citoyenne collective que nous arriverons à nous faire entendre au près des grands acteurs.
Puis nous pouvons aussi réfléchir à des outils pour webmaster afin de passer à l'accessibilité facilement et à peu de coût.
Tout cela ne sont que des idées, des propositions dont nous pourrions discuter et finaliser.
Amicalement JC

frank a dit le

Bonjour,

Voilà, je crois que petit à petit on y arrive à cette idée de ne pas informer que les devellopeurs mais egalement les utilisateurs de ce qu'il se fait sur le web en tant que confort d'utilisation.

A quoi cela sert-il de s'agacer de laisser la possibilité de redimensionné la police d'un site si 50% (chiffre arbitraire) des utilisateurs ne savent pas que c'est possible via leur navigateur.

@ Sébastien Delorme

web-pour-tous à egalement été confronté à cela, la difficulté de trouver des personnes qui ont franchis le cap d'acceptation du handicap et celui d'en parler même anonymement.

Cette acceptation, c'est ce qui reviens le plus souvent dans les discussions que j'ai pu avoir avec les différentes personnes que j'ai pu rencontrer à ce sujet jusqu'à maintenant.

Dominique, Monique, est que cela peux ressembler à ce que vous pensez?

www.web-pour-tous.org/wpt...

Le Philo a dit le

Qu'en conclure ?

Qu'informer directement les personnes handicapées par le biais d'un blog ou même d'une communauté de blog, reste extrêmement parcellaire. Que penser de l'efficacité d'une information provenant qu'un organisme comme l'ONU. Le décalage entre une telle organisation et ce que vivent les organisations et associations sur le terrain aux contact des personnes handicapées est immense.

Il est symptomatique de voir que sur la plupart des portails de ces associations, alors que ce sont en priorité ces portails là que consultent les handicapés privilégiés ayant un accès web, que pas même un entrefilet mentionne cette journée. Il est aussi immense, le fossé qui sépare les paroles gouvernementales décrétant le handicap cause nationale et la réalité du quotidien.

Par contre que les créateurs de site web se préoccupent réellement d'accessibilité, ce sont des fondations qu'il ne faut pas négliger pour commencer à construire les ponts sur ces fossés.


Un père d'enfant handicapé les en remercie.

Upsilon a dit le

Un affreux doute me vient soudain...
Qu'en conclure ? Que peut-être que les handicapés se battent au quotidien pour des choses bien plus concrètes que l'accessibilité à Internet...
Peut-être que cette communauté a un but marginal, qu'elle essaie de régler un problème qui ne se pose que très peu, dans un but tout à fait louable mais finalement deconnecté du monde réel...

Peut être que les handicapés se battent plus pour que la Poste de leur quartier soit équipée d'une rampe d'accès que pour que le sigle "AAA" s'affiche quand on charge Google...

Ce ne sont que des questions et nullement des attaques, je participe modestement à la communauté en faisant en sorte que mes petits sites Web soient accessibles au maximum par tous, mais parfois je doute et me demande combien de personnes arriveront un jour sur mon site et se diront "tiens, ce site est accessible, je n'aurais jamais pu le visiter dans ces excellentes conditions dans le cas contraire"...

Delphine Dumont a dit le

Je suis un peu étonnée qu'on oppose l'accessibilité matérielle à l'accessibilité numérique. Il y a une démarche d'accessibilité qui concerne tout le monde. Ceci est un blog orienté vers la conception web, il est donc normal que ce soit de cet aspect de l'accessibilité dont il est majoritairement question.

Cependant, quand on se gare, si on prend soin de toujours laisser les "bateaux" des trottoirs disponibles et suffisamment de place pour le passage d'un fauteuil sur le trottoir, on a une démarche d'accessibilité.

Raphaël > Je pense que cet échec tout relatif est probablement dû au délai trop court. Le temps que l'info circule (dans un public de non-geeks) que tu recherches des témoignages dépasse largement une semaine.

Il pourrait être intéressant de mettre en place un cahier de doléances où les handicapés pourraient signaler les difficultés qu'ils rencontrent (sur le web ou ailleurs, pourquoi pas ?), ça pourrait être intéressant. :)

jean-marc a dit le

Bonjour,

Je parle de ma toute petite expérience web pour le site de mon association donc quelque chose de très subjectif.

Plus j'avance, plus je me pose la question de l'utilisateur.

-A quoi cela sert d'avoir des accesskeys et les tabindex si personne ne les connait ou n'en est informé par exemple sur un site ?

-Un site est trop souvent mono-utilisation (clic, clic). Comment allouer une meilleure utilisation du clavier ? C'est possible, j'ai expérimenté des trucs simples ; n'étant pas expert cela reste chaotique et trop dépendant de javascript.

-Enfin, un jour j'ai discuté avec une personne de l'association valentin hauy (mal voyants) au sujet des sites web et je l'avais invité à critiquer le site de mon asso de son point de vue. Sa réponse a été fracassante pour moi : faire un site simple, le plus simple possible. C'est tout.

eric1725 a dit le

Bonjour,

C'est finalement plus simple que cela !

Le monde du handicap reste très replié sur lui-même parce que quoi que l'on en dise et , le regard porté sur la personnes handicapées n'a pas changé fondamentalement.

Preuve, les propos agressifs que je n'ai pas eu l'occasion de lire et je m'en réjouis. A ceux là, c'était effectivement plus facile à une certaine époque pas si lointaine que ça...

Les ligues, associations, font donc ce qu'elles peuvent en interne et malheureusement en fonction de handicaps spécifiques (donc pas de vue globale) sans tenir compte des efforts qui sont réalisés ici. Déplorable, je sais.

Enfin, la personne handicapée elle-même n'est souvent pas avertie des concepts existants.

La preuve, avant d'intervenir sur ce magnifique forum, il y a un tas de choses dont je n'avais absolument pas conscience et qui aujourd'hui, me facilitent la vie ! (ex.: ctrl +)

Faut-il arrêter pour autant ?

Surtout pas. Au contraire.

Les incompétents finissent toujours par avoir un retour de flamme.

Et pour terminer, jean-Marc a tout compris : keep it simple ! :)

Je tiens à vous remercier

Eric