Dossier Accessibilité dans le quotidien 20 Minutes

Actualité par (Intégrateur du Dimanche, Strasbourg)
Créé le (10506 lectures)

Le gratuit parisien 20 Minutes a constitué, le 17 mars dernier, une page entière dédiée à l'Accessibilité du Web aux handicaps.

Voici, pour les personnes n'ayant pas eu la chance de se procurer le journal, le contenu intégral de ce dossier conçu par Yohann Hautbois.

(Merci à Yeca pour l'information.)

Handicap : Les sites de service public ont trois ans pour se mettre aux normes vis-à-vis des personnes handicapées

Quand Internet bute sur l'accessibilité

« Au départ, le Web devait avoir pour fonction de devenir un média pour tous et sans frontières. Puis il y a eu la bulle Internet : il fallait que les sites soient beaux et visuels avant tout. Au détriment de la fonctionnalité », se souvient Pierre Guillou de l'association Braillenet, qui tente de sensibiliser l'opinion publique et les politiques à la cause des personnes handicapées.

Aujourd'hui, la plupart des sites sont totalement inaccessibles aux personnes aveugles, malvoyantes, malentendantes ou connaissant un handicap moteur. « Un comble quand on sait l'autonomie que peut offrir Internet. Surtout qu'il suffit de respecter des règles de bases en amont de la création du site, élaborées par le World Wide Web Consortium. ».

Non pas que les créateurs des sites veuillent évincer les personnes handicapées, seulement ils n'imaginent pas qu'elles puissent utiliser le Net. « Or il existe, par exemple, des consoles de braille et des synthétiseurs vocaux qui retranscrivent le texte des pages Web. Encore faut-il que les sites le permettent. »

Mal conçus, ces derniers présentent souvent des liens peu explicites, des photos non légendées, une absence de contraste…

Des carences qui devraient bientôt être chassées des sites publics : ceux- ci devront en effet être accessibles à tous d'ici à trois ans (lire ci-dessous).

« Malheureusement, aucune formation n'est proposée pour l'instant aux webmestres. On sait quoi faire, mais pas comment. Mais c'est déjà une vraie avancée car, pour la déclaration d'impôts par exemple, la personne n'aura plus besoin d'être assistée », souligne Pierre Guillou.

Les chiffres

4 500 euros

C'est le coût d'une installation pour une personne aveugle comprenant un ordinateur, une console de braille et un logiciel de transcription.

78%

Des trente sites testés ( Télérama, Fnac, SNCF…) par l'association Braillenet en septembre 2003 contiennent des scripts exécutables uniquement en actionnant la souris, excluant les handicapés moteurs.

5 millions

De personnes handicapées sont recensées en France selon une enquête de l'Insee ( 1999), dont un million de malvoyants et 100 000 aveugles.

La France, en retard sur ses voisins européens

Se rendre « accessibles aux personnes handicapées » . C'est ce qu'impose aux sites de l'administration la loi sur le handicap adoptée le 3 février, dans son volet Internet. Ils ont trois ans pour s'y conformer. L'Agence pour le développement de l'administration électronique estime que 5 550 sites sont concernés par cette obligation d'adopter les standards définis par le World Wide Web Consortium, l'organe de normalisation du Web.

La France rattrape ainsi son retard sur ses voisins européens : l'Allemagne a décidé en 2002 de rendre accessibles tous les supports d'information publics ( Internet, Intranet, CD- Rom, DVD). Le Royaume- Uni a été encore plus précoce puisque son Disability Discrimination Act a été adopté en 1995.

« Une révolution pour plus d'autonomie »

Didier Gras Informaticien non voyant.

Depuis quand utilisez-vous Internet ? Depuis neuf ans. Cela a été une vraie révolution pour moi, car je découvrais une vraie autonomie. Je peux aujourd'hui visiter des sites culturels, consulter des livres numériques mais aussi améliorer ma vie quotidienne en achetant sur le Net.

Rencontrez-vous encore des difficultés d'accès ? Près de 90 % des sites ne sont pas conformes aux règles d'accessibilité. Certains, par exemple, ouvrent des fenêtres intempestives sans alerte ni information pour les fermer. Idem pour les liens mal codés qui ne nous disent pas où ils nous mènent. Je m'en sors car c'est mon métier, mais la personne handicapée lambda abandonne.

Constate-t-on des progrès ? Oui, même si, en même temps, le nombre de sites a augmenté sans que les nouveaux se soient mis aux normes.

Portail

Depuis 1987, l'association Handicapzéro travaille à faciliter la vie quotidienne des malvoyants et des non-voyants. Créé en septembre 2000, leur site Internet est devenu en février 2003 un portail avec des actualités, des programmes télé, la météo, un moteur de recherche… Couleur d'écran, taille et couleur des caractères sont paramétrables.

Les non-voyants peuvent accéder à toutes les pages via un afficheur braille ou vocal.

L'adresse : www.handicapzero.org

Commentaires

Raphael a dit le

... Bon par contre à présent, il faudrait m'expliquer pourquoi le site web Handicapzero, na valide aucun point de contrôle WCAG, est constitué de tableaux imbriqués, n'a pas renseigné tous les attributs "alt" des images, n'utilise pas les accesskey, n'a pas de doctype, ni de structure sémantique (H1, H2, etc.)

Bastien a dit le

Je trouve bizarre que le site dont tu donnes l'adresse ne comporte même pas de DTD mais soit accessible quand même alors qu'il comporte des tableaux, ce qui est, comme dit dans l'article un réel obstacle à l'accessiblité...

Raphael a dit le

@Bastien > je crois que nous avons vérifié la même chose en même temps :)

Je vais contacter cette association et recueillir ses explications.

Sebou San a dit le

le comble du comble :)

Raphael a dit le

En fait, ce qui me choque le plus, c'est de lire sur www.confortdelecture.com/... :
"Depuis septembre 2000, tous les services de l'association sont sur www.handicapzero.org, le premier site français entièrement accessible à tous."

Attention, cela n'empêche que l'article est assez sympa et mérite une certaine attention ! ;)

Raphael a dit le

@Bastien > Hey, un skin Alsa sur www.gougueule.net ! :D

e-t172 a dit le

Ca sent le foutage de gueule à plein nez ça, non ? Si c'était une vraie asso, ils se seraient probablement rendu compte que leur site ne vaut rien avec un navigateur non graphique...

Yorunokoe a dit le

A moins d'un script dynamique...

Merkel a dit le

Je ne suis pas vraiment surpris de cela. Après tout, des experts accordent bien des Label d'Or d'accessibilité à 3600 euros à des sites construits avec un tas de tableaux imbriqués...

Bon d'accord, j'ai rien dis et je retourne dans ma grotte...

an.archi a dit le

J'espère que 20 minutes va prendre le temps d'appliquer ses articles à son site web, maintenant...

Ce n'est clairement pas un exemple à suivre : www.20minutes.fr/

an.archi a dit le

Un frameset de huit frames, quand même... C'est pas rien. :o)

Raphael a dit le

Bon en tout cas, j'ai contacté handicapzero par mail (accusé de réception reçu), mais l'association ne semble pas éprouver le besoin de répondre.
Dommage.
Ce n'est pas comme ça que les choses vont avancer :(

an.archi a dit le

Ils sont peut-être trop occupés à refaire leur site... ou à autre chose.
Pour ma part, je préfère souvent retarder la réponse à un mail pour pouvoir y répondre correctement.
Laisse-leur le temps, non ?! :o)

NOY a dit le

bonjour,
je suis un fervent lecteur d'AlsaCréations qui me forme sur la CSS depuis que je m'y intéresse , merci ;-)
je dois développer un Web accessible, j'ai donc cherché des infos mais je n'ai trouvé que le tag LONGDESC, pour les access key j'imagine que l'on ne doit pas les mettre au hasard mais qu'une règle est utlisée comme par ex: le 0 pour retour etc... Où pourrais je trouver les règles à appliquer pour cela, merci

an.archi a dit le

NOY > Je pense que chercher dans le forum serait un bon début...

e-t172 a dit le

solo a dit le

C'est pas encore une histoire de cordonnier?

ADN a dit le

Bonjour,

Suivant régulièrement les actualités sur le site d'Alsacréations, il me semblait intéressant de vous addresser ce communiqué de presse que j'ai reçu ce matin. Sans commentaire

www.electricite-strasbour...

Patrice a dit le

Bonjour,

Tout d'abord, merci pour l’intérêt que vous portez à l'accessibilté du web à www.handicapzero.org.

Je voulais réagir à l’avis que vous avez publié sur votre blog.
Premièrement, permettez-moi modérer la pertinence et la fiabilité de validateurs de type Bobby. Il s’agit d’un validateur automatique avec les inconvénients que cela implique dans leur analyse.

Bobby, selon les préconisations de la W3c, mentionne une erreur de type avertissement lorsqu’il rencontre une image sans texte alternatif. Il applique les préconisations de la W3C. L’analyse pour être plus précise devrait mentionner la pertinence ou non de la présence de ce texte alternatif.

Je vais prendre un exemple : si une image ne propose pas de contenu informatif sur une page web, exemple une image de type illustration ( logo, paysage, visuels divers ), à quoi cela peut bien servir qu’un internaute aveugle se fasse lire par sa synthèse vocale ou sa plage braille « logo » ou « illustration ». Cela devient carrément absurde lorsque sur la même page le logiciel de l’internaute non-voyant répète ce texte alternatif à plusieurs reprises si ce visuel est reproduit à plusieurs exemplaires, ce qui est assez fréquent sur des pages web : « logo » « logo » « logo » « illustration » « illustration » « illustration ».

Pour faire court, je ne prends que ce point comme exemple dans vos remarques pour que vous compreniez bien les réserves qu’il faut avoir à la lecture de ce type de rapport automatique. Mais on pourrait prendre d’autres exemples.

Par ailleurs, si vous souhaitez réellement tester l’accessibilité de www.handicapzero.org pourquoi ne le faites vous pas à partir de l’accès optimisé pour lequel nous avons travaillé de longues années, à savoir par « Confort de Lecture ».
C’est par ce chemin que passent la majorité des internautes déficients visuels qui visitent notre site : les malvoyants parce qu’ils peuvent choisir un profil d’affichage, taille et couleur typo, couleur écran correspondant à leurs besoins ; les non voyants qui se voient proposer un lien prioritaire qui optimise leur navigation (ce lien est invisible pour les internautes voyants mais apparaît comme 1ère information pour eux dès l’ouverture de notre page d’accueil). Je vous invite donc à renouveler vos tests par ces accès.

Pour finir, comme nous avons pour principe à HandiCaPZéro de travailler pour les utilisateurs et non les moteurs automatiques, je vous invite à visiter quelques unes des 10.000 pages proposées par notre portail et de nous faire part de toutes vos remarques pour optimiser encore leur accessibilité. Nous en tiendrons compte. C’est ce que nous faisons régulièrement pour les 150.000 internautes qui viennent chaque mois chercher sur www.handicapzero.org des dépêches d’information accessibles, de l’info météo accessible, les programmes télé accessibles, des notices de médicaments accessibles, des infos loisirs, conso, sports, etc.

J’espère que l’expérience de terrain que nous avons acquis au fil des années participera au débat que vous avez lancé sur votre site.
Bien cordialement,
Patrice

e-t172 a dit le

Vous avez une affreuse mise en page par tableaux et un code non valide syntaxiquement qui ne respecte pas les normes du W3C et vous nous parlez d'un sujet aussi terre à terre que les alt="" des images ?

Alors avant de parler, lisez attentivement les recommandations * officielles * :

www.la-grange.net/w3c/wca...

e-t172 a dit le

Ah, et pour répondre à l'histoire du alt :

1. Un alt ne doit pas être générique (par exemple, il faut y mettre "Montagnes sur fond de ciel bleu" plutôt que "Paysage" et le texte du logo au lieu de "logo")
2. Si il paraît clair que le alt n'aura aucune utilité pour un non-voyant, il faut mettre un alt vide (alt="") qui validera correctement.

Bastien a dit le

Malgré la non validation de la page au validateur automatique est-ce que oui ou non ce site est accessible aux aveugles et HDP moteur ?

Je n'ai pas de logiciel spéciaux pour ça et j'aimerai bien que quelqu'un test si c'est possible...

Patrice a dit le


Si vous ne disposez pas de logiciel spécialisé, je propose que vous fassiez des tests sur le chemin emprunté par les non-voyants sur www.handicpazero.org :

www.confortdelecture.com/...

Soyons clairs : notre objectif lors de la mise en ligne du site était la prise en compte des besoins réels des internautes aveugles et malvoyants et les pages ont été validées par panel d'utilisateurs.
A aucun moment notre objectif était de répondre à un total respect des précos de la W3C. On estimait à l'époque (en 2000) et on estime toujours aujourd'hui, que la problèmatique des internautes malvoyants est trop peu prise en compte par la W3C. Cette population est pourtant importante :
En France 90.000 personnes aveugles et 1.500.000 personnes malvoyantes ( source enquête OMS 1982).

On nous annonce que les prochaines normes de la W3C devraient prendre plus en compte les contraintes d'accessibilité de cette population. Comme quoi, dès 2000, même si on appliquait pas aveuglément ses recommandations, on était pas complètement hors sujet.

La prochaine version du site prendra également en compte l'accessibilité des HDP moteurs.

Manu a dit le

Bonjour,

Je suis moi-même non-voyant et visiteur régulier du site de handiCaPZéro. L'accessibilité est parfaite que l'on utilise une synthèse vocale ou une plage braille. j'ai lu avec attention les divers échanges que vous avez eu sur ce site et je crois qu'il est préférable de travailler sur le terrain avec les personnes concernées plutôt que d'émettre des avis téhoriques qui sont parfois loin des réalités pratiques des personnes déficientes visuelles.

Cordialement.

Manuel

Raphael a dit le

Bonjour à tous les derniers intervenants et tout d'abord merci pour avoir conservé votre flegme ;)

@Patrice > merci pour ces explications justifiées.
Pour ce qui est de l'observation aveugle des préceptes du W3C, tu as raison, elle est inutile. L'essentiel étant de rechercher la philosophie qui accompagnent ces préceptes.

Cependant, il faut avouer que le site handicapzero présente de nombreuses "infractions" et gênes pour le handicap, notamment à cause de sa structure en tableaux imbriqués qui est une véritable plaie pour le non-voyant.

Et là on ne parle pas de théorie mais d'observations sur le terrain puisque ce genre de gênes est décrié par Braillenet et Accessiweb par exemple.

@Manu > merci pour ton témoignage. En fait, et je l'ai vu en démonstration, n'importe quel site web (même très très mal réalisé) est tout à fait navigable pour les non-voyants (grâce aux outils brailles ou lecteurs d'écrans).
Si on pousse le vice très loin, les normes d'accessibilité seraient presque inutiles puisque les aveugles peuvent très bien accéder et suivre le contenu d'un site mal conçu.

La seule différence est le confort : proposer une navigation appropriée (liens d'accès rapide, navigation par accesskey, navigation par id, etc.) et une structure propre du document (pas d'imbrication de tableaux, utilisation des bonnes balises, etc.), bref, se conformer à des points de contrôle (WCAG) permet à l'utilisateur d'accéder plus facilement et bien plus rapidement à l'information recherchée.

C'est cela un site vraiment accessible à tous... c'est faciliter *encore plus* l'accès aux handicapés.

JP a dit le

Bonjour,

Merci à tous d'avoir participé longuement sur le site Handicapzéro, ces échanges constructifs permettront sans doute d'avancer plus encore dans l'accessibilité.

Je vais en profiter pour réagir sur quelques points qui ont été soulevés lors des différents échanges :

- Concernant les tableaux : les tableaux de mises en page ne sont pas totalement proscrits. Cf point de contrôle 5.3 de la W3C (www.la-grange.net/w3c/wca... Il est dit "Ne pas utiliser les tables pour la mise en page, à moins qu'elles n'aient un sens lorsqu'elles sont déchiffrées en mode linéaire.".
En l'occurence, la linéarité des tableaux est respectée. L'utilisation des tableaux n'est pas un problème dans ce cas.
NB : je comprends toutefois qu'on préconise de ne pas les utiliser car on voit beaucoup de cas sur Internet où ce n'est pas respecté.

- Il est dit un peu plus haut que le site Handicapzero n'utilise pas les accesskey. Effectivement, il n'y a pas d'accesskey, mais est-ce une obligation ou est-ce pour plus de confort ?
Si c'est pour plus de confort, quelqu'un voudrait-il bien tester le site Handicapzéro via le confort de lecture et donner son avis (cf lien suivant) ?
www.confortdelecture.com/...
Vous remarquerez les pages sont totalement recomposées, et que les contenus et liens superflus sont supprimés, alégeant ainsi les pages et facilitant le balayage de la page par les non-voyants.
Quelqu'un pourrait-il également tester ce même lien à travers un navigateur non graphique (Lynx par exemple) et donner son avis ?

A bientôt.

JP.

Raphael a dit le

@JP > je pense que la vidéo présentée dans le billet suivant est assez caractéristique de ce que je veux dire, et, selon moi, répond à ta question :
www.tutoweb.com/blog/inde...

Patrice a dit le

@Raphael

Merci pour la vidéo. Elle a le mérite de matérialiser des débats parfois trop théoriques...
Je ne pense pas qu'elle réponde pour autant aux demandes de vérification plus précises demandées par JP. Des vidéos de ce type, on y assiste en live tous les jours à Handicapzero. C'est tout de même une bonne initiative à destination de ceux pour qui tout cela peut paraître abstrait.
Je pense que les questions, et non la question comme semble l'indiquer ta réponse, posées par JP, méritent des tests de la part des participants, et des réponses plus pertinentes, un peu dans l'esprit du début du débat lancé sur ce blog...

J'espère que ce message convaincra les Sebou San, e-t172 et autres solo d'aller un peu plus loin dans leur croisade W3C.

Raphael a dit le

Ben disons que cette vidéo tombe à pic selon moi pour bien faire comprendre la notion de faciliter *encore plus* l'accès aux handicapés que j'ai essayé de faire comprendre : tous les sites (même les plus pourris) sont accessibles aux handicaps, il faut le reconnaître.

A nous d'aller plus loin et de proposer du *confort d'utilisation* aux handicapés grâce aux moyens laissés par la WAI, c'est à dire les accesskeys, les tabindex, les menus d'évitement, la navigation par structure (à condition que le document soit propre sémantiquement), etc.

En clair, ce document répond exactement à cette question posée : " Effectivement, il n'y a pas d'accesskey, mais est-ce une obligation ou est-ce pour plus de confort ?"

Monique a dit le

Bonjour,

@Patrice>Il y a une de tes affirmations qui m'a fait bondir ;-)
"On estimait à l'époque (en 2000) et on estime toujours aujourd'hui, que la problèmatique des internautes malvoyants est trop peu prise en compte par la W3C."
Les Directives pour l'accessibilité aux contenus Web (WCAG 1.0) datent du 5 mai 1999 et elles ne se limitent pas aux problèmes des handicapés visuels !

Directive 11. Utilisation des technologies et directives du W3C.
www.la-grange.net/w3c/wca...
Il y est bien spécifié "Utiliser les technologies préconisées par le W3C (selon les spécifications), et respecter les Directives d'accessibilité".
Je suis bien d'accord, respecter les spécifications du W3C ne doit pas être un but en soi. Par contre, le simple fait de les respecter implique d'office la prise en compte de certains critères d'accessibilité : le doctype, le charset, l'indication de langue, les attributs alt (même s'il reste à vérifier la pertinence du contenu), la séparation contenu/mise en forme...

Prévoir une version texte pour les non-voyants témoigne de la prise en compte des obstacles rencontrés par ces utilisateurs, la démarche est louable mais ce n'est pas la meilleure solution.
Outre l'obligation de maintenir 2 versions du site, des utilisateurs non-voyants déclarent préférer utiliser les mêmes versions que les autres, comme je le souligne dans ce message www.webmaster-hub.com/ind...

Si la lecture de la version principale est possible avec une synthèse vocale, la présence des nombreux tableaux imbriqués en rend l'écoute pénible.

Personnellement, j'ai des difficultés pour lire la version principale du site : taille du texte trop petite, effet de scintillement du texte blanc sur fond noir.
Si j'utilisais Internet Explorer, je ne pourrais même pas modifier la taille du texte via les fonctions du navigateur : elle est spécifiée en px.
Heureusement j'utilise Firefox avec lequel je peux utiliser simplement les fonctions de mon navigateur ou mieux encore, grâce à une extension, disposer d'une barre d'outils qui me permet de changer la couleur du texte et/ou du fond, de modifier la hauteur d'interligne...
Sinon, je suis donc obligée de passer par toute la procédure "Confort de lecture" avant de pouvoir consulter les pages, ce que j'ai essayé mais... grosse déception, je n'ai même plus droit aux images !

J'ai testé aussi avec Lynx, là pas de problème... sauf la disparition des apostrophes (lhomme au lieu de l'homme).

Pour finir, une petite question : quel est le coût de l'utilisation du système "Confort de lecture" pour le webmaster qui l'installe sur son site ?

Amicalement,
Monique

Raphael a dit le

Dommage que cette discussion, intéressante, soit déjà oubliée :(