Conception web : joindre l'utile à l'agréable

Actualité par (Intégrateur du Dimanche, Strasbourg)
Créé le (15391 lectures)

Aaah les beaux gadgets que l'on trouve partout sur le web ! Une décoration de Noël (style switcher) par ci, une jolie horloge géante animée par là. Un petit bouton "imprimer", ou "envoyer à un ami", ou encore un mignon "ajouter à vos favoris"...

Toutes ces petites attentions, rien que pour vous ? Pour vous, vraiment ?

Parmi la multitude d'additifs proposés sur les sites web, lesquels sont utiles, lesquels ne sont que des gadgets mis en place juste pour satisfaire l'auteur du site et son plaisir personnel : Ça c'est sympa, et vous voyez comme je sais bien copier-coller un javascript ! ?

Plus simplement : lesquels utilisez-vous en visitant un site web ?

J'ai tendance, peut-être à tort, à me référer à ce point de vue personnel : Le contenu est primordial, l'aspect est important, tout le reste est du gadget.

De ce point de vue découlent trois ordres de priorités :

  1. D'abord se préoccuper du contenu : c'est ça qui doit être accessible à tout le monde (Accessibilité prise dans le sens très large, c'est à dire prise en compte des handicaps mais aussi des navigateurs, des plateformes, etc.)
  2. Ensuite avoir une navigation et une ergonomie ainsi qu'un aspect visuel agréable. Le principe général est de faciliter le confort de visite.
  3. Ensuite seulement, proposer des gadgets. Cette troisième partie, optionnelle, ne devant pas se faire au détriment des deux autres.

Est donc considéré comme un gadget un élément qui entrerait dans la dernière partie et qui n'apporterait aucun ajout au contenu général ni au confort de navigation. Cela englobe les styleswitcher "funs" (décor de Noël), les horloges (mon ordinateur me l'indique déjà très bien), etc. De par sa définition même, il n'existe aucun gadget utile, ils ne font qu'apporter une dimension ludique ou agréable.

Cependant, quelques ajouts peuvent très bien agrémenter le confort du visiteurs. Je placerais alors ces ajouts dans la seconde partie de ma hiérarchie de priorités. Cela peut être des styleswitcher "utiles" (contraste fort par exemple, car chaque utilisateur n'a pas la possibilité ou les connaissances pour utiliser ses propres feuilles de styles alternatives), un bouton "imprimer" à condition que sa dénomination soit claire et laisse comprendre qu'il existe une feuille de style prévue pour l'impression (le visiteur saura alors qu'il ne va pas imprimer l'écran tel quel mais que la sortie sera adaptée), etc.

Un débat inutile est de se demander comment rendre un gadget (priorité 3 sur la liste) accessible aux handicaps. Eh bien puisqu'au départ un gadget est fondamentalement inutile, la question ne se pose pas : s'il est inutile pour les personnes non handicapées, il le sera tout autant pour ces dernières. Bref, il n'est pas nécessaire d'essayer de contourner l'utilisation de scripts ou de plugins pour ce genre de gadgets...

Commentaires

solo a dit le

Si l'essentiel est le contenu, même la mise en page CSS c'est du gadget alors. On m'aurait menti!

Une bonne structuration à base de Hx, liste et p et ça suffit!

Raphael a dit le

@solo > ironie je suppose ? La mise en page n'est bien sûr pas du gadget, elle fait partie intégrante de la seconde priorité.

solo a dit le

@Raphael> Vendredi c'est permis? :p

Raphael a dit le

Vendredi : Trollday :)

solo a dit le

LAlex est de retour, jvais le renvoyer sur ce billet... non pas taper ^^

clb56 a dit le

oops désolé je me suis mélanger les pinceaux avec les copier collé. Mis dans le bon ordre mon post c'était ça :
Evidemment les gadgets même s'ils peuvent être agréables doivent bien être penser comme tels.

Quand de surcroit javascript s'en mêle il serait bon que ce soit de manière discrète et que rien n'interpelle le visiteur qui peut tout aussi bien naviguer avec l'interpréteur disabled.

un exemple :
si l'on souhaite mettre <a href="javascript:window.self.print();">Imprimer</a>. Il est nettement plus respectueux d'écrire :

1. dans le head
le script document.getElementById('printjs').innerHTML='papier ou lancer l'impression à partir de ce lien : <a href="javascript:window.self.print();">Imprimer</a>.';

2. à l'emplacement voulu quelque chose dans ce style : Vous pouvez utiliser la fonction imprimer de votre navigateur pour avoir le tableau qui suit sur support <span id="printjs">papier</span>. Les éléments superflus de la page disparaitront dans cette version.

comme ça celui qui navigue sans javascript n'est pas ennuyé par un lien inopérant et donc inutile.

une remarque sur l'ergonomie de ce blog : je trouve la toute fine barre de défilement de la zone de texte commentaire vraiment peu pratique.

encore une fois vraiment désolé.

Raphael a dit le

@clb56 : "une remarque sur l'ergonomie de ce blog : je trouve la toute fine barre de défilement de la zone de texte commentaire vraiment peu pratique."
--> Quelle barre ? Peux-tu me donner ta configuration (os, nav) ?

Bobe a dit le

Une autre règle sous-jacente à la règle 3 de Raphael: Ne jamais doubler les fonctionnalités natives des navigateurs (bouton précédent, suivant, lancement de l'impression, etc).

Raphael a dit le

@Bobe : "Ne jamais doubler les fonctionnalités natives des navigateurs (bouton précédent, suivant, lancement de l'impression, etc)."
>> Sur le principe oui, sauf si on prend en compte que tous les utilisateurs n'utilisent (ne connaissent même pas) les fonctions natives des navigateurs... et n'ont aucune envie, comme nous, de les découvrir.

Groumphy a dit le

Sur les principes je suis totalement d'accord avec Raphael dans le sens des priorités à prendre en compte. Si je me rend sur un site, c'est surtout pour son contenu (car il a objectif de m'intéresser) ; cependant, je situe la deuxième priorité (l'aspet) sur une marge pratiquement égalitaire car si le site ne prend pas en compte mes "configurations", pourquoi son contenu en serait-il important !??

Ne serais-ce pas plus respectueux comme dis, de supprimer les gadgets (bon je crache pas sur un javascript de redirection, ou autre qui peuvent rentrer très facilement dans la seconde catégorie s'il est correctement couplé avec une balise NoScript) et de s'orienter vers une présentation TRES sobre, et un contenu optimal ?

Le regard est-il plus important ? Je ne le pense pas ! Loin de là...

@Raphael > Dis donc plutot pas marrant ta question de la semaine pour un vendredi ! Pfff... ;) Ca a faillis me faire réfléchir... (Heureusement je suis resté moi-même et j'ai raconté plein de betises :) )

clb56 a dit le

à raphael :

window98, IE assez ancien (peut être 5.0)

En fait je viens de me rendre compte qu'il se passe un phénomène bizarre :

tant que je ne saisis pas de texte la barre de défilement du textarea est normale, et dès la saisie de la première lettre elle se réduit à 1 mm de large.
tout à l'heure je n'avais pas vu qu'elle était normale au départ. C'est donc ss doute un bug, et pas un problème de conception. Donc 1000 excuses pour ma remarque un peu hative :-(

à groumphy :"Ne serais-ce pas plus respectueux comme dis, de supprimer les gadgets "

En toutes choses sachons raison garder :-)

solo a dit le

Pour ma part (Olivier a quand même pas mal insisté en vain) à tous les gadgets qui ferait appel à du javascript. Même le choix du thème est géré server side. C'est vrai que c'est plus contraignant lorsqu'on veut ajouter par ex des smileys aux commentaires de mon Blog.

Olivier a dit le

Dans la même veine, un article que j'avais fait qui a fait un bon vieux flop (comme d'hab)
www.elmoustikoblog.net/ar...

Je tente de dé-diaboliser le JavaScript qui même s'il est souvent utile pour des trucs gadgets limites inutile, il est interessant de voir comment le faire le mieux possible (ou le moins mal).
Ce qu'a dit clb56 (www.alsacreations.com/blo... rejoint totalement ce que je voulais dire dans mon article.

Pourquoi se priver du JS pour faire des trucs qui changent même si c'est inutile, c'est sympa quand même, et si le JS est inactif, bahh tant pis, c'est pas un truc important...

Enfin, je parle dans le vent je pense, je m'arreterais donc là.

Stef a dit le

ola,

Envoyer à un ami est un outil de marketing viral. Moi je trouve que ça peux aider à créer du trafic supplémentaire. Ceci dit j'ai pas de stats concrètes. J'ai lu un truc qui disais :
Tu vas au ciné, t'aime le film t'en parle à 5 personnes, tu va sur un site, t'aime le site, t'en parle à 12 internautes.
Et je ne saurais citer ma source.

Bravo pour ton Blog ++

Guillink a dit le

Je suis moi aussi parfaitement d'accord sur Raphael au niveau de la priorité, je ne vais pas visiter un site de couture simplement si son design est beau !
Toutefois si je trouve un site sur quelque chose qui m'interesse mais que son design est atroce (je pense à des trucs genre le design tout blanc sur fond tout noir...) j'irais voir s'il n'y a pas équivalent ailleurs... Les gadgets me laissent indifférents... tant qu'il ne mennuient pas (on ne squatte pas ma barre d'état... merci) enfin je ne m'en rend même plus compte gràce à Firefox si il y a un javascript génant :)

Je ne me sert d'ailleurs des javascripts que pour... bon en fait je ne me sert pas de javascript :P

oxud a dit le

Je pense que cela dépend de la cible visée.

Sur une cible jeune, power user, internaute confirmé, cela n'a pas beaucoup de sens, mais par contre sur un site pour un public plus agés, plus féminin, ces gadgets sont souvent très bien vus.

Ma chère maman, plus de 50 ans, reproche à mes sites que je n'ai pas fait de déco de Noel, "regarde c'est si beau la neige qui tombe sur ce site, il y a même un bonhomme de neige", qu'il n' y a pas un bouton pour mettre directement en favoris "ben oui sinon je ne pourrai pas y retourner sur ton site, je vais pas apprendre son nom par coeur" etc

Pourquoi ? Elle et ses copines savent tout juste surfer, mettre elles mêmes en favoris un site relève de l'exploit... Bref en fonction du public, ce que nous persevons comme gadget peut être vue comme des "aides" à la naviguation.

Rappelons nous le niveau moyen de l'internaute francais est moyen ;o)

jpv a dit le

Bonjour,

Sur le fond je suis assez d'accord avec raphael à ceci près que je ne vois pas bien l'utilité de vouloir établir des priorités, d'abord parcequ'il s'agit avant tout de la liberté de l'auteur et que d'autres part le contexte est primordial.

Un site d'horlogerie sera fortement tenté de mettre l'horloge géante dont tu parles, même si ça n'apporte rien n'y au contenu ni à la navigation...

Et puis l'inutile est parfois très agréable et si il est important de rationnaliser, il ne faut pas tout rationnaliser.

Le problème n'est pas tant la nécessité, l'utilité ou la futilité des gadgets, laissons cela au plaisir et aux intentions de l'auteur, mais les mécanismes à mettre en place pour que ce ne soit ni intrusif ni genant.

Et si vous me permettez un petit coup de gueule, ne pourrait on pas cesser d'alimenter perpetuellement l'hystérie autour de javascript.

Il n'y à pas de mauvais javascript, il n'y à que des mauvais javascripteurs et ils sont légions.

Un procédé EcmaScript ne posera jamais de problème, ni en terme d'utilisabilité ou d'accessibilité si tant est qu'il soit correctement écrit, correctement pensé et correctement testé.
Et ceux qui disent le contraire sont simplements ignorants.

JP

S. F. a dit le

Mon rêve : que les pseudo-graphistes captent enfin qu'un menu en Flash, c'est un gadget, et qu'ils en procurent une alternative en HTML "simple"...

fred a dit le

On peut en effet avoir l'impression que tu rappelles beaucoup et souvent qu'un site web est avant toutes choses du contenu.
Rapporté à l'age d'internet, à sa représentation (une nouvelle technologie) et à notre époque, il peut paraître alors surprenant d'entendre celà.
Alors, le contenu "primordial" et l'aspect "important". Au niveau de l'éthique, tu as évidemment raison.
Mais autour de nous, comment ce passe les choses ?
Ne s'interresse t'on jamais à l'aspect ?
Pire, ne prenons-nous pas trés souvent l'aspect en premier critère avant le contenu ?
Il faut des exemples ?
Sur tous les produits de consommation courant et non courant, du plus petit au plus gros, du moins cher au plus cher, du plus utile au plus ... inutile.
Et même au delà des produits je dirais.
Entre une Monica Bellucci avec un cerveau de pigeon mort (c'est une hypothèse) et une Dalida avec un QI de 200 (c'est encore une hypothèse), tu choisis qui ? Non, pas de réponse, ce sont les pulsions qui parlent, et les pulsions s'interressent toujours à l'emballage, à la présentation. Mais je te vois venir, tu me diras que si c'est pour b...er, tu prendras Monica et si c'est pour parler des standards web, tu prendras Dalida. Mais tous n'auront pas autant de self-control que toi.
Quitte à choquer certains, pourquoi les personnes handicapées sont aussi peu respectées d'aprés vous dans notre société, comme les personnes agées aussi ?
Personne n'a d'idées ?
A cause de leur aspect, bien sûr, d'une représentation fantasmatique qu'on se fait d'eux.
Nous vivons (pays industrialisés) dans un monde de l'apparat. Plus la prosmicuité est grande et plus l'apparat est important, plus il est indispensable, nécessaire pour ne pas être exclu. Internet n'échappe pas à ce phénomène.

C'est vrai que internet a vu beaucoup d'abus en matière d'emballage et d'utilisation de gadget depuis ses débuts, même si les choses semblent se calmer (quoique).

Un autre point qui m'étonne, c'est que tu ne fais pas référence à cette publicité envahissante sur certains sites d'informations, alors que cette publicité, de par sa nature et son but, vient complètement perturber l'utilité du site et sa mission. Gifs animés + animations Flash nuisent à l'accessibilité du contenu.

Par ailleurs, lorsqu'on parle de gadgets web, il me vient toujours un premier exemple bien avant javascript : le Flash. Là aussi, pourquoi tout se mutisme autour du Flash ?
Le Flash est l'expression même contraire de tout ce que tu énonces : d'abord l'ergonomie et le design, ensuite des gadgets et ensuite le contenu. Non ? Pourquoi s'en prendre qu'au javascript ?
Le javascript, dés lors qu'il n'est pas utilisé par des amateurs, peut aussi permettre d'améliorer le design d'un site. Un professionnel saura indiquer au navigateur s'il doit utiliser le javascript ou autre chose de plus accessible.
Je suis certain que tu t'es tenu au courant de la nouvelle loi pour les personnes handicapées.
10 ans comme délai pour appliquer tous les points de cette loi et faciliter le quotidien des handicapés, notamment sur les lieux publics, c'est long, non ?
On est donc pas encore arrivé à introduire la nécessité de faire des sites accessibles en France.
Loin de là, d'autant que les sites internet ne sont pas au projet.

Je crois aussi que cet apparat, ce design sont à mettre au même niveau que le contenu. Car c'est la séduction qui attire (pléonasme ?) le client, l'internaute, vers du contenu. Le design, bien utilisé, par des pros, doit guider le regard. En celà, et en dehors de l'aspect d'accessibilité, certains sites en Flash sont trés bien pensés.

Contenu, contenu, contenu...
Un site n'est pas uniquement et seulement de l'information pure comme on en trouve sur le tien (quoique tu as un peu de design quand même !). Un site est aussi pour beaucoup d'entreprises un moyen de donner une image de la société. Ce n'est en somme presque que du marketing pour ses sociétés là, car le même texte qu'on y trouve pourrait trés bien être utilisé ailleurs pour son concurrent.
Dans ces cas, le design passe avant, non ?

Ronan a dit le

Une récente étude de la Poynter Institute présente plusieurs "heatmaps" très intéressantes et montre bien que ce qui attire l'oeil du visiteur, ce sont les titres du contenu, et non pas d'abord la mise en page :

"In Eyetrack III, we observed 46 people for one hour as their eyes followed mock news websites and real multimedia content. In this article we'll provide an overview of what we observed"

l'étude : www.poynterextra.org/eyet...
l'exemple : www.poynterextra.org/eyet... (plusieurs heatmaps)

thierry a dit le

La mis en page, c'est ce qui met en valeur le contenu, ce qui accroît sa lisibilité, son accessibilité ou sa navigabilité visuelle: la mise en page est au service du contenu.

un site comme www.tuteurs.ens.fr est beaucoup moins agréable à lire qu'Alsacréations, faute d'une police appropriée à l'affichage écran (chez moi, c'est en Times New Roman), et sera donc (je présume) moins visité.

"Une récente étude de la Poynter Institute présente plusieurs "heatmaps" très intéressantes et montre bien que ce qui attire l'oeil du visiteur, ce sont les titres du contenu, et non pas d'abord la mise en page :"

Je n'ai pas lu l'étude, et je ne la lirai pas (pas le temps), mais je ne vois pas comment on peut dire ça. La mise en page, c'est l'organisation et l'aspect visuel de la page. Dans une page, le lecteur recherche évidemment des éléments intéressants (texte ou images). Je ne vois pas comment la mise en page peut attirer l'oeil plus que les titres, à moins que le visiteur réussisse ce tout de force de regarder une page sans rien y lire (ou que la page, écrite dans une langue qui lui est totalement étrangère, et sans images) ne contienne aucun élément significatif pour lui). L'attrait de la mise en page se mesure entre pages dotées de mises en page différentes.

Quant à l'élément le plus lu dans les pages, ça dépend des pages elles-mêmes. Je suppose qu'une étude réalisée avec un public masculin et menée sur les pages du site ou de la revue Playboy conclurait que les visiteurs regardent surtout les images :)

Antoine a dit le

Bien sur que le contenu prime avant tout, que la mise en page est important mais, il est quand même plus agréable de naviguer sur un site bien fait qu'un site à la Niels...

Les (trop ?) nombreux gadgets qui incombent les pages ne nous apporte rien (et oui, sib, ton bouton imprimer, m'a toujours fait rire... je sais appuyer sur Ctrl+p ou bien faire fichier>Imprimer) tout comme l'heure sur les sites (euh... en plus si l'heure diffère, c'est encore plus cool :D). Non franchement, je trouve ces gadgets inutiles (pardonnez le pléonasme...) mais (!important) je trouve préferable un site avec une présentation agrèable avec des images et des petits gadgets (que j'appellerais plutot "petit plus")... On n'est plus sous Netscape 4 avec des pages en HTML 4 ...

Un peu de vie :)

C'est comme tout, surtout avec ces choses là, important de se situer sur un juste milieu, ni trop, ni trop peu...

clb56 a dit le

je remarque une légère confusion dans les termes :

un bouton imprimer ce n'est pas un gadget, c'est une option (en l'occurence redondante avec une fonctionnalité du navigateur, soit) et son but n'est pas du tout d'amener du fun de l'exotisme ou tout autre connotation de ce genre (comme le ferait un gadget), mais plutôt de donner un (éventuel) confort supplémentaire au visiteur.

comme c'est le cas dans le tout simple :
<body>
<a id="haut de page"></a>
.
.
.
.
.
.
<a href="#hautdepage">Haut de page</a>

qui bien que non indispensable ne rend pas les gens spécialement idiots,
et ne fait hurler que ceux qui ont déjà mal aux dents.

Raphael a dit le

@clb56 > humm pas tout à fait d'accord avec toi :)
- un bouton "imprimer" est par définition un gadget, puisqu'inutile tel quel : en effet, il s'agit d'une fonction déjà existante sur tous les navigateurs. Ensuite, il faut effectivement prendre en compte que la majeure partie des internautes ne connait pas les fonctions de leur navigateur
- un bouton "retour en haut" n'est pas une fonction native sur les navigateurs. Elle a un rôle essentiel dans la navigation au sein de documents longs, notamment pour les personnes qui ne disposent pas des mêmes outils de navigation que nous (souris, clavier)

Sinon, ton exemple utilise una balise <a> inutile, il est plus simple de procéder ainsi :
<body id="haut de page">
..
<a href="#hautdepage">Haut de page</a>

... ou encore plus simple : <a href="#">Haut de page</a> puisque le # seul va réafficher la page en se plaçant en haut :)

clb56 a dit le

@raphael

de mémoire <a href="#"> ne fonctionne pas avec opera.

par contre merci pour le <body id="hautdepage"> je n'y avais pas du tout pensé.

Pour le reste c'est précisemment ce genre de raisonnement que je conteste :

faire un styleswitching c'est de l'ordre du gadget, amusant et c'est tout.
(hors le cas bien sur de la proposition d'une feuille de style alternative dans le cadre d'une démarche d'accessibilité).

Un bouton imprimer, ou un retour haut de page ce n'est pas la même chose.
1. ce n'est pas amusant :-(
2. ce peut être un léger confort apporté au visiteur d'un point de vue ergonomique et à ce titre ce n'est pas absolument inutile.

dit autrement l'équivalence :
option <==> gadget
est trop péremptoire.

clb a dit le

ah oui un petit truc amusant en plus :

<a href="#"> affole le validateur du site "accès pour tous" qui croit que celà implique l'utilisation de javascript.

Antoine a dit le

Hum... pas d'accord avec toi clb56, le bouton imprimer fait penser que tu considère tes utilisateurs comme des ignards des fonctionnalités de base de leur navigateur.

Je ne comprend pas le plus que cela apporte.

Cela dit, si vous trouvez un argument de poids, je le reajouterai à mes articles mais là, pas encore convaincu :)

LE COMTE a dit le

moi je crois qu'on arrive enfin à la question : professionnels ou amateurs ?
tout repose la-dessus AMHA...
apres effectivement, il ya des sites "PRO" qui sont tres mal gérés...
mais bon quand vous parlez de bouton "imprimer" ou de "haut de page" ...Etc
à mon sens c'est utile, quand on parle de sites "cible généraliste"...
nous sommes sur un blog : certains ne savent meme pas ce que c'est !!!

quand je réalise un site, j'essaye toujours de me mettre à la place d'un internaute moyen...

le contenu est primordiale, on ne le répetra jamais assez (comme un livre, comme un film...)
la mise en page est aussi primordiale, pour moi mise en page = lisibilité donc navigation et donc
acces au super contenu du site ;-)

clb56 a dit le

@Antoine : je ne considère rien à propos des visiteurs de sites web.

je parle bien de léger confort ergonomique et pas de béquille. Moi même quand je navigue alors que je sais parfaitement comment remonter en haut de page à partir du clavier (ce que je fais en général) j'apprécie aussi d'avoir un simple click à faire pour le même résultat.

je ne dis pas qu'il "faut" mettre des liens (boutons) imprimer, haut de page. Ce n'est évidemment pas indispensable.
simplement on peut, et ce n'est pas de l'ordre du gadget.

donc une deuxième équivalence à éviter :
non indispensable <==> inutile

Antoine a dit le

D'où la grande difficulté de rester moderé et hors de l'excès.

Ni trop, ni trop peu...
Amis de la poésie, bonsoir :)

katsoura a dit le

Je vais aller à contre courant par simple esprit de contradiction, quoique ce n'est pas si faux ;-)

- Je ne vais pas sur le site de Nielsen parce qu'il est moche malgré que son contenu m'intéresse
- Je retourne souvent sur 2advanced.com pcq c'est de la bombe graphique (avis perso) et pourtant y a peu de contenu
- Un switcher de thèmes c'est un gadget et la plupart ne savent pas ce que c'est. Mais le noir sur fond blanc n'est pas ce qui est de plus lisible (bien au contraire) et certaines personnes en souffre. Pour ces gens avoir la possibilité de choisir dans des tons plus foncés n'est pas un gadget mais une nécessité. Si on veut faire accessible on le fait pour tous.

Un site vitrine n'a pas besoin nécessairement d'avoir du contenu et des mises à jour régulières. Certains doivent avant tout faire passer son image, assurer une précense on line, apporter les infos nécessaires que le client recherche et puis basta.

Même chose pour un site d'objets de luxe. Les objets sont mis en valeurs, une superbe charte graphique pour épater la galerie, quelques articles et on s'arrête la. Il faut juste donner l'envie au lecteur de venir au magasin et de lui montrer que le site est à la mesure du magasin; granduose. Le journal du net avait fait justement une étude là dessus et le constat était que bien souvent les futurs acheteurs visitaient le site pour se réconforter dans leur achat.

Et y en a plein d'exemple comme ça. Alors dire que un site doit avant tout être centré sur le contenu me paraît une vision des choses bien limitée.

Rodin a dit le

En fait plutôt que d'édicter des règles, il faut juste considérer les choses selon la démarche ergonomique, identifier la cible du site et construire le site pour satisfaire ses attentes.

Si le but est d'avoir une audience large et diversifié, il faut un site accessible pour les power users et les autres.

Faut pas cracher sur un site avec plein de flash, sur une unique page html pour le principe...

katsoura a dit le

Je rajouterais que chez nous Européens l'ambiance générale à une incidence directe sur l'inconscient du visiteur. En moins d'une seconde il a une impression +/- bonne du site alors qu'il n'a pas encore fait un seul clic. Cette impression très courte est un 1er indicateur qui va lui donner envie de continuer ou le freiner. Si le site est moche, le moindre faux pas et il passe à la trappe. La toile est grande et c'est pas ce qui manque.

En plus d'être le reflet de l'entreprise, donner une apparence professionnelle apporte plusieurs choses: envie d'aller plus loin, crédibilité, sérieux, soucis de bien faire, engagé, ... Réussir à séduire par le visuel induit une réaction favorable et positive du visiteur. Cela ne me paraît pas difficile à comprendre. Alors dire qu'on ne prête pas attention au visuel c'est se voiler la face.

N'importe qui ici, peut me dire en moins d'une seconde si tel ou tel site que je vais lui montrer lui donne envie de continuer. Et pour beaucoup, si on arrive à séduire par la page d'accueil on a déjà fait la moitié du chemin.

Une autre confusion c'est de croire que nous sommes représentatifs de l'internaute moyen. Non, ici ce que je vois ce sont des passionnés qui discuttent, qui passent du temps à faire leur petit site, leur blog, s'intéresse au côté technique etc. Et c'est clair que ce qu'on recherche c'est du contenu, des choses qui nous apportent la connaissance. Hors, quand mon frère visite le site de Mercedes, c'est pas pour connaître le dernier système d'implosion des pistons. Il veut se faire plaisir aux yeux, voir de belles voitures et que cela soit bien présenté. Et à mon avis, il y a un tas de gens qui surfent pour le plaisir.

Dès lors si le concepteur part du principe que son contenu est son objectif principal, il est grillé avant même de commencer. Le tout est de déterminer clairement à l'avance l'objectif du site, le public cible, ses attentes et de s'adapter en fonction.

Antoine a dit le

Bien d'accord avec toi mais j'apporterais quand même quelques nuances.

Tout d'abord, comme tu le soulignes, nous ne sommes pas (et loin de là) des utilisateurs lambda, nous passons, pour la plupart, beaucoup de temps sur le web et utilisons correctement nos navigateurs.

Le plus exemple que j'ai à citer est mon ophtalmologue que j'ai rencontré (ô malheur pour mon porte-monnaie) qui m'a parlé d'un super site bien fait et tout et tout (tout ce que je n'avais jamais entendu) et donc, je note l'adresse et je m'y rend deux heures plus tard. Et là, ô malheur (je me répete) je trouve un site assez moche certes avec du contenu mais digne de Nielsen...
Conclusion : L'utilisateur lambda accorde beaucoup d'importance au contenu.
Je continue à discuter avec lui et il critique le site d'une célèbre banque belge (F..RT..S) me disant qu'il y a trop d'image, qu'il ne trouve pas ce qu'il veut assez rapidement.
Conclusion2 : L'utilisateur se contrefout de la mise en photos, il veut des renseignements.

Mais !

Ma chère maman me fait l'éloge d'un site avec du contenu mais terriblement mal foutu...
Conclusion3 : Pas de mise en page... oui mais quand même...

On s'écarte du débat initial sur les gadgets... quoique, non, les gadgets doivent apporter au moins un petit quelque chose à l'utilisateur.
(si, si, il y a des gadgets plus inutiles que d'autres)
Le bouton imprimer peut être utile car il indique à l'utilisateur que l'on a prévu quelque chose pour son imprimante (par exemple sur MB, une nouvelle page s'ouvre.)
C'est un gadget moins inutile que l'heure en miliseconde.

thierry a dit le

"L'utilisateur se contrefout de la mise en photos, il veut des renseignements."

Bel exemple de généralisation basée sur 3 cas.

- Les enfants de 9 ans ne composent pas de symphonie.
- oui, mais moi, je connais le petit Wolfgang Amadeus Mozart, donc les enfants de 9 ans composent des symphonies.

autre variante:
- les merles sont noirs
- j'ai vu un merle blanc, donc les merles ne sont pas noirs

Il est très improbable que j'aille lire les pages du site www.tuteurs.ens.fr, simplement parce que ses auteurs n'ont pas pris la peine d'attribuer au texte une police adaptée à l'affichage écran, ce qui dessert d'ailleurs leur propos: comment voulez-vous qu'on croie que les CSS permettent de faire un tas de choses avec une mise en page pareille? En raisonnant par l'absurde, on peut dire que le contenu des pages de ce site a toujours le même intérêt avec une police de 1 pixel: ben oui, l'information ne change pas, non?

(je me répète, désolé) Le design est présent dans tous les aspects de notre vie: revues, livre, films, vêtements, voitures, stylos, lampes de bureaux, ordinateurs... Naturellement, tous les producteurs de ces objets sont dans l'erreur, et leurs études marketing et ergonomiques sont de pures aberrations, il est bien connu que les gens n'achètent que des objets fonctionnels en ne tenant aucun compte de l'esthétique, que les Macintosh et les Ferrari ne trouvent pas preneur, etc.

Sur un site comme celui de Mercedes, les images, c'est l'information! Mercedes vend du luxe, du rêve, du confort, de la puissance, du statut social. Vous exprimez ça comment: en pourcentage, en indice, en coefficient? Ou en images?

Antoine a dit le

N'exagérons rien, je n'ai pas généralisé.
La plupart des utilisateurs cherchent avant tout des renseignements. Ils préferent avoir des renseigement sur un moche page que pas de renseignement du tout non ?

thierry a dit le

Un article intéresqant sur le sujet, sur www.usabilis.com

Ergonomie et beauté des choses:
www.usabilis.com/articles...

fred a dit le

Excellent lien pour tous ceux qui se donneraient la peine de lire les articles d'Amélie Boucher, toujours aussi complets.

jb_gfx a dit le

A propos de l'ancre :

<a href="#top">Haut de page</a>

Fonctionne sur tous les navigateurs (y compris Opera) sans besoin de définir le nom ni la position de l'ancre.

clb56 a dit le

à jb_gfx :

Intéressant je vais essayer, pour l'instant la solution de raphael <body id="haut de page">me laisse toujours face à deux problèmes :
1. ça rentre dans l'historique.
2. il y a une petite marge supérieure.

donc pour l'instant j'utilise toujours la solution très simple :

soit une page ma_page.html -->

j'écris <a href="ma_page.html>haut de page</a>

celà dit de manière + générale l'indication de raphael est très précieuse car :

soit :

<p id="identifant">
blablabla
</p>

et
<a href="#identifiant">aller à blablabla</a>

à l'immense avantage de donner un résultat strictement identique entre gecko, IE, opera.

contrairement à :
<a href="identifiant"></a>
<p>
blablabla
</p>

kador a dit le

- Je vais sur le site de Nielsen (useit.com) parce que son contenu m'intéresse. Que le site soit moche est discutable... qu'il soit intéressant ne l'est pas.

- Je viens d'aller sur 2advanced.com et je n'y retournerai plus jamais : de la bombe graphique... hum hum. Ce site est un peu la synthèse de tout ce que je déteste sur le Web : de la surcharge, de la lourdeur, un sentiment de confusion général (je pense qu'ils ont effectivement essayé de prendre le contrepied systématique de tous les principes ergonomiques), un temps d'attente invraisemblable après chaque clic, du son automatique (rien de plus énervant quand on écoute déjà de la musique sur sa machine)...

Pourquoi essayer de nier l'évidence et les statistiques les plus pointues. Le contenu prime sur tout, le reste est important mais jamais primordial.

Les quatre éléments suivants sont les principales raisons (le "top 4") qui font que les visiteurs d'un site y reviennent :

- un contenu de qualité ;
- des mises à jour fréquentes ;
- des temps de téléchargement réduits ;
- un usage facile.

Les technologies "dernier cri" ou la qualité du graphisme interviennent peu dans le succès d'un site web (succès encore défini comme la capacité à conserver un trafic généré par des utilisateurs "fidèles"). Ce point très important devrait être examiné par nombre de concepteurs. L'accroche marketing ou la direction artistique sont trop souvent considérées comme prépondérantes, ce qu'elles ne sont pas, au contraire de la conception (design) ergonomique dont les enjeux sont trop souvent méconnus, ou qui est considérée comme contre-productive dans la relation avec le client.

Il ne faut pas non plus confondre, comme beaucoup d'intervenants ici, design (la conception dans son ensemble) et direction artistique (couleurs, thématiques, images, ...)

Si vous aimez le graphisme "cutting-edge", c'est votre droit. Mais tant qu'à aimer les sites en Flash (perso je déteste Flash quand cette technologie sort de son rôle premier, càd ajouter animation et présentations interactives à un site HTML), je préfère nettement qqch comme www.drupe.com.br/ , je ne sais pas si c'est de la bombe, mais c'est toujours plus joli que 2advanced.com (et quel nom prétentieucx!!!)

Tant que vous y êtes, lisez un peu patrick.murris.com/articl...
Vous comprendrez pourquoi les sites en Flash ne sont jamais pro... sinon Macromedia aurait laissé tomber l'HTML, non?