Standards et webdesign : progrès ou retour en arrière ?

Actualité par (Intégrateur du Dimanche, Strasbourg)
Créé le (12402 lectures)

La réflexion est fréquente : "les Standards et les CSS c'est bien beau et tout, mais ils sont un frein à la création graphique"...

Petite réflexion personnelle, qui n'engage que moi comme d'habitude, et qui s'inspire d'un billet récent sur le blog de Mega.

Les Standards s'empanachent de confusions et de réticences, que nous nous efforçons chaque jour de gommer... même s'il reste parfois des choses à remettre au clair.

Le travail fait son chemin, grâce à certaines communautés comme le Hub ou le Forum Alsa, et les progrès de compréhension sont visibles. Cependant, certaines réflexions récurrentes demeurent : mon site est très graphique et les Standards ne vont pas permettre de réaliser ce que je veux obtenir, ou encore : les sites conformes aux Standards se ressemblent tous.

On pourrait croire qu'il suffit de montrer les extraordinaires galeries de sites conformes, telle que la fameuse CSSZenGarden pour démontrer que les Standards et les CSS n'ont aucun lien avec la complexité graphique des sites et que tout est possible. Et pourtant, ce genre de démonstrations flagrantes laisse parfois les sceptiques de marbre. On veut bien croire que les tableaux sont dépassés, mais reste sur ses positions sur les questions de webdesign : les sites conformes aux Standards se ressemblent tous, les Standards veulent uniformiser les sites web et empêcher d'être créatif.

En fait, à bien y regarder, ce n'est pas si faux que cela...

Se conformer aux Standards, c'est s'adapter à la réalité actuelle

... Mais le problème est mal posé (ce serait trop simple).

Les sites réalisés en CSS ont une différence cruciale par rapport aux sites dits "à l'ancienne". C'est justement... leur jeunesse !
En effet, les design en CSS intégral, conformément aux Standards, sont une mode relativement récente même si les gros sites professionnels s'y mettent à tour de bras de nos jours.

Cette jeunesse implique une meilleure prise en compte des besoins actuels des visiteurs et des normes d'accessibilité et d'ergonomie. Puisque ces domaines évoluent eux-même avec le web et ses habitudes.

Il est vrai qu'en prenant une dizaine de sites conformes au hasard sur la Toile, on risque fort de retrouver de nombreuses similitudes :

  • une entête avec un logo à gauche et, souvent, un titre textuel et non graphique
  • une barre de navigation rapide en haut de page (accueil, aller au menu, aller au contenu, accessibilité, etc.)
  • un menu principal à gauche
  • un contenu sobrement décoré

On peut en effet s'en contenter et tirer une conclusion hâtive qui dirait que les sites respectant les Standards se ressemblent tous.
Et pourtant ces similitudes ne sont pas dûes à des contraintes purement graphiques mais simplement à l'observation de principes élémentaires d'ergonomie et d'accessibilité : les différentes études sur les comportements des internautes démontrent que les visiteurs cherchent instinctivement le logo et l'identification du site en haut à gauche, le menu à gauche également. En tout cas, pour les populations dont la lecture se fait de gauche à droite.
Il est également conseillé, pour faciliter la lecture, de ne pas surcharger les contenus de graphismes superflus, de paire apparaître clairement les liens hypertextes, etc.

Tous ces principes semblent couler de source et je ne vous apprends sans doute pas grand chose. Et pourtant, c'est bien l'observation méticuleuse de la plupart de ces principes qui conduit à des similitudes entre les sites web... qu'ils soient structurés avec des tableaux ou qu'ils soient en full CSS n'y change rien.

Bref, ce n'est pas par nécessité graphique que les sites conformes aux Standard se ressemblent, mais par choix conscient et objectifs vis à vis de règles générales d'ergonomie et d'accessibilité qu'ils appliquent.

Le juste milieu

Les normes d'accessibilité et d'ergonomie sont de plus en plus nombreuses, précises et adaptées au contexte actuel. Les observer toutes implique une incontestable uniformisation des sites web.

Doit-on en arriver au site de Jakob Nielsen, considéré comme le gourou de l'ergonomie web ?
Faut-il imposer que toutes les affiches de cinéma soient en noir et blanc (ou en fort contraste), en texte énormes et accompagnées d'équivalents en braille ? Faut-il supprimer les publicités télévisuelles dont le sens n'est pas compréhensible par tous (humour au deuxième degré par exemple), dont les textes ne sont pas évocateurs, etc. ?

J'arrête ici avec ce genre d'exemples, de toute façon non pertinents si on y regarde bien. Mais la question de fond est : jusqu'où aller dans la conformité ?

Se conformer à des normes, c'est bien. Se conformer à toutes les normes, est-ce bien raisonnable (et réalisable) ?

Je laisse la question en suspens... je n'ai certainement pas assez de compétences pour y répondre.